Archives (la réponse apparait en cliquant sur la question)

Publié par Alain Lundi 9 février 2015 07:20 Bonjour, Le dépistage que vous réaliserez le vendredi 13/02/15 à Charleroi sera-t-il anonyme ? Est-il possible de se procurer un kit TROD pour réaliser le test chez soi ? Bonne journée. Bien à vous, Alain.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 9 février 2015 09:14
Bonjour Alain,
le dépistage de ce vendredi 13 est bien totalement anonyme et gratuit.
Par contre, le dépistage en Belgique doit toujours être réalisé par un professionnel. La législation ne prévoit pas encore la possibilité d’autotest et les kits ne disposent pas d’une autorisation de mise sur le marché pour les particuliers. La vente des tests que l’on peut éventuellement trouver sur internet n’est pas non plus légale, ceux-ci n’étant pas reconnus comme conformes par les instances européennes.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Alain Vendredi 13 février 2015 06:36 Bonjour, Merci beaucoup pour ces précisions. En cas de résultat positif, l’anonymat est-il préservé ? Bien à vous, Alain.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 16 février 2015 16:42
Bonjour Alain,
Il est difficile de préserver l’anonymat total d’une personne qui doit entrer dans un circuit de soins puisqu’il y a des interventions de la mutuelle.
Cependant, il est très clair que le statut sérologique d’une personne ne sera jamais dévoilé à qui que ce soit sans le consentement de celui qui est concerné.
L’ensemble du personnel soignant ou accompagnant étant soumis au secret médical, il ne faut pas craindre une divulgation inopportune, les équipes spécialisées sont d’ailleurs particulièrement attentives en la matière.
En vous souhaitant une bonne fin de journée,
Rudy.

Publié par Alain Lundi 23 février 2015 06:34 Bonjour, Merci pour votre réponse. La question de l’anonymat portait sur le test de dépistage anonyme et gratuit. Après celui-ci, s’il est positif, est-il possible de choisir le lieu pour la poursuite des tests et traitements. Donc repartir anonymement. Je vous souhaite une bonne semaine, Alain.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 23 février 2015 11:06
Bonjour Alain,
Chaque service a ses propres procédures en matière de dépistage.
En ce qui nous concerne, lorsque nous travaillons à l’extérieur avec les tests rapides, nous souhaitons garder le contact avec une personne dont le test s’avèrerait positif, tout au moins jusqu’au moment de la confirmation du test. Il ne s’agit nullement d’une volonté de contrôle mais d’une disponibilité et d’un suivi que nous offrons. Il va cependant de soi que chacun reste libre de refuser ce suivi, tout comme de choisir son lieu de soin.
En vous souhaitant également une bonne semaine,
Rudy

Publié par Alain Lundi 23 février 2015 14:58 Je vous remercie pour ces précisions ainsi que pour votre rapidité de réaction. La lecture des différentes situations et la clarté de vos réponses permettent de lever beaucoup d’hésitation. Je pensais vous avoir envoyé un mail privé mais comme je n’ai pas de réponse… je me suis certainement trompé dans l’adresse mail. Par la lecture des posts précédents j’ai pu relativiser ma situation. Encore une fois … félicitations pour votre travail, Alain.

Publié par lou Mercredi 18 février 2015 20:02 bonsoir, voila j’ai appris aujourd’hui que j’ai eu une relation sexuelle avec une personne potentiellement seropositive( on me la dis, pas la personne concernée) il y a presque un an .lors de notre rapport le préservatif a casse mais je ne m’en suis rendu compte a la fin. c’était une pénétration anal. depuis j’ai fait un test par prise de sang( 3 mois apres voir plus) qui c’est relevé négatif. y a t’il des chances que le test soit erroné? peut on attraper le virus lors une seul penetration « rapide » merci

Publié par Rudy sida-IST Jeudi 19 février 2015 09:58
Bonjour Lou,
Si vous avez fait le test après 3 mois, le résultat de celui-ci est parfaitement fiable.
D’autre part, il faut toujours rester prudent quant aux rumeurs qui peuvent circuler sur l’état de santé d’une personne, mais un seul rapport non protégé peut effectivement suffire pour être infecté.
Dans la situation que vous nous décrivez, vous auriez éventuellement pu nous appeler afin de demander un traitement postposition. Celui-ci peut être délivré dans les 72 heures qui suivent un rapport à haut risque (ce qui est le cas d’une pénétration anale, que l’on soit insertif ou réceptif).
N’oublions pas non plus qu’un préservatif adapté et l’utilisation de lubrifiant à base d’eau garantit également une meilleure protection.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par jérôme Mardi 20 janvier 2015 16:08 Bonjour j’ai eu 4 fellations réceptives mais sans blessures et sans rien en bouche, en octobre dont la dernière à été le 14/10/14. entre temps j’ai eu de drôle de symptômes douleurs articulaire et musculaire, éruption cutané, de la fièvre modérée entre 36.8-37.7 après 8 semaines j’ai fais une prise de sang qui s’est révélé négative puis 1 semaines après pareils mais la je l’ai faite à marie curie. Ensuite en entrant au début du mois de janvier et donc le 3 ème mois j’ai refait une autre prise de sang qui est aussi négative. à votre avis devrais-je faire une 4 ème prise de sang ? merci

Publié par Rudy sida-IST Mercredi 21 janvier 2015 09:20
Bonjour Jérôme,
la fellation réceptive est une pratique qui devrait être systématiquement protégée: même si le risque de contamination au VIH n’est pas considéré comme élevé, c’est un mode de transmission pour nombre d’autres IST.
En ce qui vous concerne, puisque vous avez effectué plusieurs tests de dépistage, dans les délais recommandés, il n’est absolument pas nécessaire de refaire un test complémentaire, les 3 premiers étant négatifs.
Les symptômes que vous décrivez n’étant absolument pas spécifiques à une infection au VIH, je vous invite à consulter votre médecin si ceux-ci perdurent, mais en éliminant d’emblée les IST pour lesquelles vous vous êtes fait dépister puisque les tests sont négatifs.
Restant à votre disposition si nécessaire, je vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Jérôme Mercredi 21 janvier 2015 17:27 merci beaucoup de votre réponse, ça me rassure beaucoup car étant dans le doute j’ai préférer poser des questions

Publié par Jérôme Mercredi 21 janvier 2015 19:39 j ai oublie de signaler que j ai des champignons à la langue aussi et ça me tracasse un peu

Publié par Serin Jeudi 22 janvier 2015 16:07
Bonjour,
J’ai lu attentivement votre message. Je vous invite à contacter votre généraliste afin de vous faire examiner.
Nous sommes à votre disposition si vous avez besoin d’information.
Pour le centre Sida,
Serin
071/92.54.12

Publié par jérôme Dimanche 15 février 2015 21:57 Bonsoir, j’aimerais savoir si après 3 mois si les test vih sont fiable ? justement étant négatifs dans les 4 prises de sang. Est-ce que il peut avoir encore des symptômes après ce délai ? car je n’arrête pas de me gratter au niveau de ma tête et j’ai des éruptions cutanés qui se manifeste et dans mon dos ça devient tout rouge et j’ai doses on dirait de l’urticaire. de plus j’en ai aussi sur mes épaules et j’ai des éruptions qui apparaissent sans que je me gratte. Franchement je ne sais plus quoi penser même en ayant fais 4 prises de sang dans les délais.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 16 février 2015 16:47
Bonjour Jérôme,
Les tests sont totalement fiables après 3 mois. Si vous en avez effectué 4, il n’est absolument pas nécessaire de poursuivre dans cette voie. Par contre, si vous avez des problèmes de santé, je vous invite à consulter un médecin qui peut s’orienter vers d’autres directions, celle de l’infection à VIH ne pouvant être la cause des manifestations que vous décrivez.
Bonne fin de journée,
Rudy

Publié par Jérôme Lundi 16 février 2015 18:51 mais bon cependant avant ces éruptions j avais eu de la fièvre entre 36,5 et 37,8 avec douleurs articulaire et musculaire. Toux sèche, éruption cutané mais test sérologie negative donc les deux 1 ère a 8 semaine, la 3 eme début janvier et la dernière fin janvier

Publié par Rudy sida-IST Mardi 17 février 2015 10:47
Bonjour Jérôme,
quelles que soient les manifestations physiques que vous ressentez, elles ne peuvent être dues au VIH puisque les tests effectués sont négatifs!
Je ne peux donc, encore une fois, que vous conseiller de consulter un médecin si ces problèmes perdurent.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Jérôme Mardi 17 février 2015 10:51 bonjour encore une question svp, est-ce que des symptômes de la primo infection peuvent encore apparaître au 3 eme mois ? Merci bien à vous

Publié par Rudy sida-IST Mardi 17 février 2015 16:38
Bonjour Jérôme,
on considère en général que les symptômes surviennent dans les 10 à 15 jours suivant la contamination. Cependant, certaines sources évoquent un délai pouvant aller jusqu’à 8, voire 12 semaines.
Permettez-moi, malgré tout de vous rappeler que vos tests sont négatifs, ce qui exclut la possibilité d’une primo-infection au VIH.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Luc Mercredi 11 février 2015 12:16 Bonjour sauriez vous me dire pourquoi en France on prévoit deux test de marque différente pour juger un résultat vih fiable et que en Belgique un test est suffisant pour juger un résultat vih fiable merci et bonne journee

Publié par Rudy sida-IST Lundi 16 février 2015 16:35
Bonjour Luc,
La procédure est similaire en Belgique: lorsqu’on fait une prise de sang (test Elisa) et que celle-ci est positive, un contrôle est systématiquement fait par une technique appelée Western Blot afin de s’assurer que l’on n’est pas en présence d’un faux positif.
Lorsque l’on travaille avec des TROD, on applique le même schéma de confirmation par Elisa et WB.
Précisons que Elisa et Wetern Blot ne sont pas des marques mais des techniques d’analyse.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Le Soir, il est temps de savoir. Mercredi 11 février 2015 03:51 Bonsoir, J’ai eu, il y a plus de 5 mois, une relation protégée avec une prostitué. Le préservative n’a pas craqué. Cependant, il y a une semaine de cela, des boutons/rash sont apparus sur mon corps (ventre, très peu sur le coup, et aucuns présent sur la face ni sur les parties génitales), et ceux-ci ressemblent vraisemblablement a un pityriasis rosé de gibert; même si je tiens a préciser que ce verdict n’est que le produit d’une spéculation purement individuel et subjective. Néanmoins, mes inquiétudes sont fondées sur le fait que ce cher Docteur Google indique que le pityriasis rosé de gibert est une maladie pouvant potentiellement signaler la présence du VIH dans l’organisme. Trois infirmiers m’ont jusqu’à présent affirmer qu’aucunes, ou très peu, de corrélations ne peuvent être établie entre la présence du VIH et les rash, surtout si les rapports étaient sécurisés. Un rendez-vous avec un dermatologue est déjà fixé. Pouvez-vous s’il vous plait me donner certaines informations concernant l’apparence de rash (dans le cas de ma situation). Quand est-ce que les rash du VIH apparaissent-t’ils normalement après la contamination VIH. Merci d’avance, et je tiens a partager mon plus grand respect envers votre métier et la qualité de vos réponses. Le soir, j’ai envie de savoir. Le matin, je devrai savoir.

Publié par Le Soir, il est temps de savoir. Dimanche 15 février 2015 12:39 Je tiens à préciser que cet épisode d’éruption cutané est accompagné par des diarrhées qui se présente une fois par jour depuis quelque jours. Merci, bonne journée!

Publié par Rudy sida-IST Lundi 16 février 2015 16:18
Bonjour Le Soir, il est temps de savoir.
Veuillez d’abord excuser le caractère tardif de la réponse mais nos activités ne nous ont pas permis d’être en ligne ces derniers jours.
En réponse à vos questions, si la relation a été protégée, il y a vraiment très peu de risques d’une contamination au VIH.
De plus, les symptômes de la primo-infection se déclarent en général dans les 10 à 15 jours suivant la relation, avec un maximum de 3 mois de délai.
Le pityriasis rosé de Gibert ne me semble pas non plus particulièrement lié avec le VIH, même si son étiologie reste assez floue.
Par contre, lorsqu’on parle de rash ou d’éruption cutanée, il faut se poser la question de la syphilis: celle-ci pouvant passer par la fellation et se retrouvant dans les milieux de la prostitution, il serait donc peut-être intéressant de faire un dépistage afin de confirmer ou d’infirmer cette hypothèse.
Etant donné que vous avez rendez-vous avec un médecin, je vous conseille d’en parler avec lui ou de nous appeler afin de vous tester.
En vous souhaitant une bonne fin de journée,
Rudy

Publié par Steve Jeudi 5 février 2015 21:57 Bonjour il y a 3 mois on m’a fait une fellation avec éjaculation dans la bouche de mon partenaire. Depuis lors je suis pas bien, douleurs partout dans le corps comme des pressions et sensations de brûlure, des cephales, une langue fort chargée boutons blanc et rouge un mauvais goût en bouche et les lèvres qui brûlent, des douleurs dans les doigts le pied, dans la mâchoire le genou bref partout, intestins irritable … Prise de sang générale petite inflammation au début avec temperature mais plus rien par la suite. Après plusieurs examens intestinaux etc rien est apparu. Est-ce possible que cela soit lie à une ist ou vih ? Jai fais un dépistage vih 15 jours apres qui était négatif. 1 semaine après la prise de risque démangeaisons corporelle, gorge irritée et diarhee. Merci d’avance.

Publié par Rudy sida-IST Vendredi 6 février 2015 09:36
Bonjour Steve,
comme vous avez peut-être pu le lire, la fellation insertive ne comporte pas de risque au niveau du VIH mais bien pour la plupart des autres IST.
Le mieux que vous puissiez faire est de prendre rendez-vous pour un dépistage global afin de connaître l’origine de vos problèmes de santé et de pouvoir vous soigner.
Dans l’intervalle, pensez à protéger l’ensemble de vos relations sexuelles.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Quentin Mardi 13 janvier 2015 09:11 Bonjour, Merci d’abord pour votre travail et votre écoute. J’ai masturbé un homme, du sperme à coulé sur ma main que j’ai essuyé avec un mouchoir. Une heure après, je me suis masturbé et comme j’étais très excité, je me suis fait une petit lésion à la base du sexe. Il n’y avait pas de sang, juste la peau d’entaillée. Est-ce suffisant pour créer une entrée? Avec des résidus de sperme séché sur les doigts, la fosse nasale peut-elle être sensible à une infection si on se gratte le nez? Merci pour vos réponses!

Publié par Rudy sida-IST Mardi 13 janvier 2015 09:39
Bonjour Quentin,
vous n’avez pas de crainte à avoir: le VIH se dégrade très rapidement en-dehors de l’organisme et ne peut survivre dans du sang coagulé ou du sperme séché. Dans la situation que vous nous décrivez, il n’y a donc aucun risque de contamination.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy

Publié par Damien Lundi 5 janvier 2015 14:05 Bonjour, Il y a plus d’un an, j’ai pris un bain d’eau chaude avec un jeune homme qui avait une forte érection accompagnée de liquide séminal. J’ai fait très attention à ce que nos organes génitaux ne soient jamais en contact. Mais je me demande si, via l’eau du bain que nous avons partagé, la transmission était possible ? Bien à vous, Damien

Publié par Ludivine sida-IST Lundi 5 janvier 2015 16:38
Bonjour Damien,
Vous pouvez être rassuré: étant donné que vos organes génitaux n’ont pas été en contact direct, il ne peut pas y avoir de contamination.
Pour rappel, le VIH ne survit pas en dehors de l’organisme, et, au vu de la dilution du liquide séminal dans l’eau, la transmission par ce biais n’est pas possible.
Bonne fin de journée,
Ludivine

Publié par Bernard Jeudi 18 décembre 2014 18:11 Bonjour. je viens de recevoir mes résultats de dépistage réalisé 8 semaine apres la prise de risque ( rapport proteger avec une personne ayant été diagnostiquer positive a la syphilis mais a la fin j’ai enlever le préservatif avec un mouchoir et avec se meme mouchoir j’ai toucher mon penis ) et tous les résultats étaient négatif. Puis je prendre ce résultat comme sur a 100% sachant qu’a la deuxième semaine après la prise de risque j’ai commencé a prendre un traitement d’antibiotiques (augmentin) pendant 10j donc +- jusqu’à la 4 eme semaine après la prise de risque. Et j’ai enfin réaliser le test de depistage 8 semaine apres la prise de risque. Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

Publié par Rudy sida-IST Vendredi 19 décembre 2014 11:25
Bonjour Bernard,
La première chose à dire , c’est que la situation que vous évoquez ne comporte que peu de risques.
La prise d’antibiotiques n’a aucune influence sur les résultats d’un dépistage du VIH mais peut en avoir par rapport à la syphilis puisque celle-ci se soigne avec la pénicilline.
Si vous souhaitez pleinement vous rassurer, vous pouvez donc vous remettre en contact avec nous pour que nous fixions un rendez-vous afin de faire un test de contrôle.
En vous souhaitant de joyeuses fêtes,
Rudy

Publié par Louis Vendredi 5 décembre 2014 12:56 Bonjour , existe t il des seroconversion tardive après plus de trois mois pour certaine raison maladie, medicament , etcetc… merci a vous bonne journee

Publié par Rudy sida-IST Lundi 8 décembre 2014 16:22
Bonjour Louis,
les séroconversions tardives sont extrêmement rarissimes, pour ne pas dire quasi-inexistantes. Si vous avez fait un test de dépistage 3 mois après une prise de risque et que le résultat est négatif, vous n’avez pas à vous inquiéter.
Par contre, si vous avez pris un traitement post-exposition, il est clair que celui-ci peut fausser les résultats d’un test. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire un contrôle 3 mois après la fin du traitement.
Si vous avez un problème de santé, il vaut mieux consulter un médecin, d’autant que les symptômes de la primo-infection sont très vagues et peuvent s’apparenter à beaucoup de pathologies.
Si vous souhaitez d’autres précisions, vous pouvez toujours nous contacter par téléphone.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Marc Jeudi 4 décembre 2014 07:26 Bonjour j ai pratiquer un test rapide trod de marque insti après 5 mois et 4 jours après avoir pratiquer un cunnilingus jamais repris le moindre risque durant cet période d attente mon test est négatif le résultat est il fiable totalement lorsque il reviens négatif. Avec ce test merci a vous bonne journée

Publié par Rudy sida-IST Jeudi 4 décembre 2014 16:56
Bonjour Marc,
Le test INSTI est est un Test Rapide d’Orientation Diagnostique de 3ème génération. Cela signifie que ses résultats sont totalement fiables après 3 mois.
D’autre part, le risque d’attraper une infection au VIH étant très faible pour le cunnilingus, vous pouvez être rassuré.
Par contre, soyez malgré tout prudent en ce qui concerne d’autres IST (syphilis, hépatite B, chlamydia, gonorrhée…) qui peuvent, elles, se transmettre par ce type de pratique.
Si vous ne connaissez pas suffisamment votre partenaire ou si celle-ci n’a pas effectué de dépistage récemment, vous pouvez toujours utiliser une digue dentaire (carré de latex) ou en fabriquer une en découpant un préservatif.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Bastien Jeudi 27 novembre 2014 20:06 Bonjour, j’ai réalisé un depistage chez vous après 5 semaine et 4j, et tout est revenu négatif, sur ma feuille d’analyse il est noté ac anti HIV négatif,antigène HBS négatif, ac anti HBs (IgG+M) négatif, ac anti HBc (IgG+M)négatif, ac anti HCV négatif, test du VDRL 0.0, ac treponema/syphilis 0.0. Je ne vois pas de résultats pour les antigènes p24. Ce test peut etre considéré comme sûr apres 5semaine et 4j ? Est ce bien le test de 4 ème génération qui a été réalisé ? Devrais je en refaire un ? Car j’ai une prescription faite par mon médecin pour aller faire un depistage hiv (1et2) (sur une feuille jaune/orange) ce test est-il celui de 4 eme génération ? Pourrais-je aller le faire apres 8 semaine et pourrais je le considèrer comme sûr ? je reste fort inquiet. Et aimerait me rassurer le plus vite possible, Merci d’avance.

Publié par Rudy sida-IST Vendredi 28 novembre 2014 09:28
Bonjour Bastien,
le test que vous avez effectué chez nous est bien un test de 4ème génération, parfaitement fiable au moment ou il a été réalisé.
Il vous est, bien sûr, toujours loisible d’en refaire un à 8 semaines, même si, à mon sens, cela n’est pas nécessaire.
Multiplier les examens n’en modifie pas les résultats mais empêche parfois de sortir du stress et de passer à autre chose.
D’autre part, le type de test ne dépend pas de la prescription du médecin mais du laboratoire qui effectue les analyses, sachant qu’une très grosse majorité d’entre eux utilise les tests 4G en ponction veineuse.
Nous restons à votre disposition si d’autres précisions vous semblent nécessaires.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Steven Dimanche 2 novembre 2014 17:38 Bonjour j’ai recu une fellation sans préservatif et j’ai ejacule dans la bouche de mon partenaire est-ce que je risque quelque chose ?

Publié par Rudy sida-IST Lundi 3 novembre 2014 08:57
Bonjour Steven,
la fellation insertive ne comporte quasiment aucun risque au niveau du VIH. Par contre, il existe un risque de transmission de la plupart des autres IST: syphilis, chlamydia, gonorrhée, herpes, hépatite B.
C’est la raison pour laquelle nous conseillons toujours d’utiliser un préservatif pour les rapports oraux. Comme cela n’a pas été votre cas, le mieux est de faire un test de dépistage d’ici quelques semaines afin d’être certain que vous n’avez rien. Je vous recommande également, bien sûr, de protéger l’ensemble de vos rapports jusqu’à ce contrôle.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Thomas Vendredi 17 octobre 2014 12:12 Bonjour, j’ai rencontré une escorte il y a 2ans, le pénétration fut protéger mais j’ai fais un cunnilingus non protégé. 1mois après j’ai eu un gonflement au niveau de la gorge que sur un côté, cela a duré quelques semaines puis plus rien. Pendant 1 ans je n’ai eu aucun symptômes sauf de la fatigue. Et maintenant, apres 2 ans, je me sens extrêmement fatigué, j’ai souvent mal a la gorge, j’ai mal aux yeux surtout en présence de lumière, et maintenant depuis une semaine j’ai mal a la tête que du côté gauche et cela monte dans mon oreille. Pensez-vous que se soit le sida malgres l’absence de plusieurs symptôme comme la fièvre, les ganglions a l’aine et aux aisselles, les boutons et rougeurs sur la peau, la diarrhée ?

Publié par Serin Lundi 20 octobre 2014 15:24
Bonjour Thomas,
Vos différentes douleurs sont peut-être le signe d’une infection sexuellement transmissible (chlamydia, condylome). Pour vous rassurer, je vous invite à consulter votre médecin traitant pour passer des examens.
Vous pouvez nous contacter par téléphone(071/92.54.12) si vous désirez des informations.
Pour le centre Sida,
Serin

Publié par Xavier Dimanche 19 octobre 2014 20:14 Bonjour, J’ai eu une relation sexuelle avec une prostitué avec preservatif, aucun soucis, pas de craquage, pas de glissements, aucun contacts. Voilà mais depuis j’ai peur d’avoir tout de mm choper le virus en me posant la question : et si le préservatif était « poreux » ? Esce possible même avec un preservatif d’attraper le VIH ? Préservatif « poreux » es ce possible ? Merci pour votre réponse

Publié par Serin Lundi 20 octobre 2014 14:48
Bonjour Xavier,
Vu l’analyse de la situation, vous n’avez pas de raison de vous inquiéter. Vous pouvez nous contacter par téléphone(071/92.54.12) si vous désirez en parler.
Pour le centre Sida,
Serin

Publié par bastien Mercredi 15 octobre 2014 12:52 Bonjour, voila je suis inquiet, il y a un peu moin d’une semaine j’ai été au toilette public, et par envie pressante je n’ai pas fait attention, et mon gland a été en contact avec la planche et la cuvette des toilettes qui n’était pas propre, je pense que la personne d’avant a pu se masturbé depuis j’ai attrapé des démangeaisons au sexe et des rougeur, est il possible si la personne davant s’est masturbé et que mon gland ai été en contact avec ses secretion que je sois infecté ? Je ne me sent pas très bien depuis ce jour, maux de ventre, de tete, mal de gorge. Existe t il un traitement préventif en attendant ses 6 longue semaine 🙁 j’ai eu des rapport non pprotégé avec ma partenaire, est il possible que elle sois infecté aussi ? Suis je porteur 2 j apres contamination ?

Publié par Rudy sida-IST Jeudi 16 octobre 2014 08:53
Bonjour Bastien,
ainsi que je vous l’ai dit par téléphone, une contamination est impossible dans la situation que vous nous décrivez. Les rougeurs et démangeaisons, pour lesquelles vous devez consulter, peuvent être dues à une mycose. Les autres symptômes sont tellement généraux que cela n’est absolument pas indicatif.
Concernant le traitement, celui-ci existe bien mais il n’est donné que dans le cas de risque sévère de contamination au VIH et dans les 72 heures qui suivent le risque.
Le mieux est donc de passer chez votre médecin pour soigner les rougeurs et démangeaisons, chez vous ainsi que chez votre partenaire, et de faire un test dans 6 semaines afin de vous rassurer pleinement.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Sébastien Lundi 13 octobre 2014 13:26 J’ai eu un rapport anal protégé avec une prostituée dernierement et lorsque j’ai eu terminé, j’ai enlevé mon preservatif avec un mouchoir, et avec ce même mouchoir je me suis essuyé le sexe, y a t’il un risques de contamination du vih ? Merci d’avance

Publié par Rudy sida-IST Mardi 14 octobre 2014 10:36
Bonjour Sébastien.
si votre gland a été en contact avec les secrétions de votre partenaire, le risque n’est pas totalement exclu. Néanmoins, plus le contact est bref, moins le risque est élevé.
Le mieux est de faire un contrôle 6 semaines après le rapport évoqué, en n’oubliant pas de protéger vos éventuelles relations d’ici là.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par titi Lundi 6 octobre 2014 23:02 Bonjour , j aurais souhaite savoir si il est possible d avoir contracter le sida en se fesant sucer par une inconnue avec ejaculation bucal ? Mon medecin ma deja dit que si c etait moi qui me fesais sucer , le risque etait nul mais que par contre le risque etait plus grand pour la personne qui sucais ! J aurais aimé avoir votre avis ? Il m a aussi dit que meme si la personne qui me sucais avais le sida , je n aurais pas put le contracter ! Merci d avance

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 8 octobre 2014 10:40
Bonjour Titi,
je confirme les dires de votre médecin: une personne qui se fait faire une fellation ne court aucun risque de contracter le VIH puisqu’il n’y a de contact qu’avec la salive de la partenaire et que celle-ci n’est pas un vecteur de contamination.
Le risque est plus élevé pour la personne qui pratique la fellation puisque elle est en contact avec le liquide séminal et, éventuellement, le sperme qui, eux, peuvent transmettre le virus.
Par contre, pour être tout à fait complet, il faut préciser que la fellation insertive (se faire sucer) comporte des risques de transmission de nombre d’autres IST que le VIH: hépatite B, syphilis, herpès,éventuellement chlamydia et gonorrhée.
Notre conseil est donc, malgré tout de se protéger et de protéger sa ou son partenaire dans les pratiques buccales. C’est la raison pour laquelle vous pouvez trouver des préservatifs aromatisés.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy

Publié par Alicia Vendredi 19 septembre 2014 22:39 Bonjour, J’ai 17 ans et il y a 2 mois j’ai couchée avec un garçon et le préservatif a craqué… (bien heureusement je prend la pilule et je ne suis pas enceinte) Mais maintenant je suis très inquiète, j’ai très peur d’avoir une MST. Que dois-je faire pour me faire dépister sans que mes parents le sachent? J’ai vraiment très peur, malgré que je ne présente aucun symptômes. Je me sentirais soulagée de faire le dépistage mais je ne sais pas comment m’y prendre, je suis perdue, j’ai besoin d’aide! J’habite près de Charleroi. Merci beaucoup pour votre temps. C’est vraiment super de trouver des endroits comme ceux ci qui sont la dans le but d’aider un maximum.

Publié par Publié par Serin Lundi 22 septembre 2014 09:49
Bonjour Alicia,
J’ai bien lu attentivement votre message. Pouvez-vous nous contacter afin d’en discuter et de vous donner par la même occasion un rendez-vous pour votre test de dépistage ?
Bien à vous,
Serin

Publié par Julien Mercredi 10 septembre 2014 22:16 Actuellement en traitement pour la syphilis. Je me suis servi de mes godemichets sans savoir que j’étais infecté. J’ai désinfecté ceux-ci au Détol. Mais cela est-ce suffisant? Que dois-je faire de nécessaire afin de pouvoir m’en servir à nouveau.

Publié par Rudy Sida-IST Jeudi 11 septembre 2014 10:13
Bonjour Julien,
en principe, la désinfection au Dettol devrait suffire, il faut cependant voir quel est le taux de dilution utilisé. En cas de doute, vous pouvez toujours les désinfecter à l’alcool pour être certain qu’il n’y ait pas de problème.
Bien à vous,
Rudy

Publié par Swao Vendredi 1 août 2014 09:56 Bonjour, je me pose une question depuis hier et j aimerai avoir votre avis. J ai rencontré une femme ou nous avons uniquement eu des attouchements entre nous, sans fellation, sans cuni… 5 minutes après, je me suis mis à saigner du nez, et j ai eu le reflex de mettre un doigt dans le nez…. Ma question est: est ce que les sécrétions vaginal présente sur mes doigts peut provoquer un risque de contamination? Merci pour votre réponse… Crdlt

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 1 août 2014 13:09
Bonjour Swao,
le risque de contamination existe lorsqu’il y a contact entre un liquide corporel potentiellement porteur du vih, les secrétions vaginales en faisant partie, et une muqueuse, donc également l’intérieur du nez.
Cependant, il faut relativiser les choses et tenir compte de la quantité de liquide avec laquelle on entre en contact, du temps qui s’est écoulé entre les attouchements et le saignement (le VIH ne survivant pas à l’air libre) et du risque réel que présente la partenaire d’être infectée.
J’estime qu’il ne s’agit pas d’un risque particulièrement important mais vous pouvez toujours faire un test de dépistage, minimum 6 semaines après les faits, afin d’être pleinement rassuré.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy

Publié par Sylvain Dimanche 20 juillet 2014 23:26 Bonjour je suis allé voir une prostitue, au début elle m a mis le preservatif avec la bouche ,il y a t il un risque si ses lèvre on toucher le sexe en le mettant ? Autre question , au début elle s est passe de la crème dans et sur son vagin, et a fini en me faisant une masturbation , encore une fois y a t il un risque par un echange de liquide , blessure au mains , ect… Desole de vous demandez ca , en tout cas je vous remercie par avant , et vous félicite pour votre travail , merci

Publié par Tharcisse IST SIDA Mardi 22 juillet 2014 09:05
Mr Sylvain , Bonjour,
Le fait que la prostituée vous a mis le préservatif avec sa bouche ne présente aucun risque car la salive est un très mauvais conducteur pour le virus.
Pour votre crainte sur l’échange crème et le contact main et votre pénis, en matière du VIH , il n’y a pas de risque mais attentions les autres IST peuvent se transmettre via les caresses sexuelles comme le Chlamydia. Si jamais , vous sentez une sensation douloureuse de brûlure au moment d’uriner veuillez consulter un spécialiste.
Un petit rappel , pour qu’il y ait un risque il faut :
– Contact sexuel (oral, anal, vaginal, pénis)
– Contact sanguin
-Par transmission de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.
Bien à vous

Publié par Paolina Mercredi 16 juillet 2014 08:19 Bonjour, depuis 4 ans maintenant je souffre de levures vaginales , j’ai suivi plusieurs traitements mais sans réelle guérison à ce jour , j’ai selon mon médecin un système immunitaire assez faible dû à mes 7 opérations au départ d’une fistule anale et vaginale avec pose d’une poche pendant 6 mois , je suis sortie de tout ça maintenant depuis 9 mois et je me refocalise sur ce problème vaginal qui me pourrit ma vie sexuelle , je n’ai pas de douleurs ni de rougeurs ,juste des pertes blanches très épaisses sans odeurs particulières, mon dernier frottis (30/05/14) montre la présence de quelques levures mais pas de gonocoques et pas de trichomonas. Je dois vous avouer que je suis libertine depuis 13 ans maintenant avec mon mari , mon médecin n’est évidemment pas au courant, et il m’est arrivé comme à beaucoup de femme d’avoir des déchirures du préservatif , pensez-vous que me faire dépister serait une bonne chose? A part ma mycose , je n’ai pas de symptômes particuliers mais j’ai lu pas mal de témoignages concernant les personnes atteintes du sida et porteuses de mycoses récidivantes , je dois dire que je flippe un peu. Merci pour votre réponse et si vous me conseiller un dépistage pourriez-vous m’expliquer la marche à suivre svp. Merci

Publié par Tharcisse Mercredi 16 juillet 2014 10:54
Bonjour Madame,
Juste un petit rappel, malgré ces signes cliniques qui semblent évoquer une Infection sexuellement transmissible (IST), la mycose vaginale n’est pas sexuellement transmissible. Elle est due à des champignons microscopiques. Elle souvent favorise par une hygiène intime trop stricte.
Par contre, le fait que vous êtes libertine, et qu’il vous arrive souvent d’avoir des déchirures du préservatifs, il est vivement conseillé à effectuer le test VIH et Hépatite.
Le test se fait tout les mercredis matin à la Polyclinique du CHU de Charleroi.
Le délai est de 6 semaines au moins après avoir eu des rapports à risque. Possible donc mercredi prochain, si vous êtes dans le délais. je vous inviter à téléphoner au 071/92 54 11 afin de vous fixer un RDV.
Bien à vous
Tharcisse

Publié par henry Mercredi 25 juin 2014 21:05 voila,jai fait un cunnilingus,a une prostitué.depuis 10jours mal a la gorge,et perte d erection,avec des boutons noires sur la peau des testicules. est une ist?.

Publié par Rudy Sida-IST Jeudi 26 juin 2014 08:43
Bonjour Henry,
Comme vous pouvez le lire plus bas, si le risque d’infection au VIH est relativement faible pour le cunnilingus, il n’est pas totalement absent. De même, la plupart des autres IST peuvent se transmettre via cette pratique. Il arrive que l’on ait mal à la gorge, que les ganglions soient gonflés ou qu’il y ait des éruptions cutanées lorsqu’on a contracté une IST.
Le lien avec des difficultés à être en érection, par contre, ne me semble pas évident.
Le mieux que vous puissiez faire, c’est de vous faire examiner par un médecin et de faire les tests nécessaires, en tenant compte des délais, afin d’objectiver la situation.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par tony Dimanche 22 juin 2014 15:23 voila,jai fait un cunnilingus a une prostituée. puis je avoir le sida ou ist .merci.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 23 juin 2014 16:08
Bonjour Tony,
Le cunnilingus n’est pas la pratique la plus risquée concernant le vih mais la contamination reste possible. Par contre, beaucoup d’autres IST peuvent se transmettre de cette manière: syphilis, hépatite B, chlamydia, gonorrhée, herpès, papillomavirus…
Lorsque la partenaire fait partie d’un groupe « à risque », ce qui est le cas des prostituées puisque qu’elle multiplient les partenaires et ne sont pas à l’abri d’un accident même si elles se protègent, il vaut mieux utiliser un carré de latex (digue dentaire) pour ce type de contact.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par grace beba masevi Samedi 21 juin 2014 12:13 j eu a couchez avec une prostitue san protege au moi de fevrie 2014 arivan au d adavril je fait une courte diarre ver le soir et le matin j ne sante pas bien ala tete ont peut dure quoi dans ce ka

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 23 juin 2014 15:57
Bonjour Grace Beba Masevi,
un rapport non protégé avec une prostituée peut être un rapport à haut risque puisque celle-ci multiplie les partenaires et que si elle a accepté un rapport sans préservatif avec vous, elle le fait probablement aussi avec d’autres clients.
Je vous conseille donc vivement de faire un test de dépistage du vih, mais aussi de la syphilis et des hépatites.
Concernant la diarrhée, elle peut être un signe d’infection mais il est aussi possible que la cause soit différente.
Quoiqu’il en soit, faites un test rapidement et protégez tous vos rapports jusqu’à ce que vous ayez vos résultats.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par ines Vendredi 13 juin 2014 09:48 Bonjour voilà on m’a fait un cunnilingus es qu on peut attraper le sida .

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 16 juin 2014 09:05
Bonjour Ines,
La réponse est non: lors d’un cunnilingus, vous n’êtes en contact qu’avec la salive de votre partenaire et celle-ci n’est pas un vecteur de transmission du VIH.
Par contre, d’autres IST (chlamydia, gonorrhée, herpès, syphilis…) peuvent éventuellement se transmettre. La protection d’un cunnilingus n’est pas évidente: il existe des carrés de latex (ou digue dentaire) que l’on peut utiliser mais ce n’est pas toujours simple à trouver. Il est également possible de faire des tests de dépistage avant de passer à l’acte.
Savoir qu’aucun des 2 partenaires n’est porteur d’une IST est un moyen de protection également très efficace.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Jean-Louis Mercredi 28 mai 2014 22:19 Bonjour, voici la situation qui m’inquiète beaucoup. J’ai reçu aujourd’hui une fellation sans protection par une prostituée. Or mon prépuce interne présentait des lésions, la mucceuse est abîmée et présente plusieurs lésions rouges qui ne semblent pourtant pas saigner à l’oeil nu. Ai-je couru un risque important concernant le VIH? Devrais-je consulter pour une TPE? Merci beaucoup de votre réponse.

Publié par Jean-Louis Jeudi 29 mai 2014 13:10 Par rapport à mon message précédent, je précise que les lésions sont bien rouges et ne semblent pas cicatrisées. En outre, je ne peux savoir si la prostituée avait un liquide contaminant en bouche dû à un rapport précédent avec un client. La fellation sans protection constitue apparemment chez elle une pratique normale. Je suis seulement certain que si elle a eu un client avant moi, ce n’était pas moins de 15-20 minutes avant. Je ne sais si cela a de l’importance…

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 juin 2014 09:40Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 juin 2014 09:40
Bonjour Jean-Louis,
je souhaiterais d’abord m’excuser pour le caractère tardif de la réponse mais nos horaires ont été un peu bousculés par la City Parade lors de laquelle nous travaillions.
Malgré les lésions, le risque de transmission du VIH lors d’une fellation insertive est extrêmement faible: la salive n’est pas un vecteur de contamination et la transmission indirecte via le sperme d’un client précédent me semble hautement improbable. Un TPE n’aurait donc, selon toute vraisemblance, pas été délivré.
Par contre, étant donné que d’autres IST peuvent se transmettre par voie orale, je vous conseille de prendre rendez-vous afin de vérifier que vous pas été contaminé par la syphilis ou l’hépatite B (si vous n’êtes pas vacciné contre cette dernière).
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Alex Samedi 26 avril 2014 09:33 Bonjour, j’ai eu une relation non protéger il y a presque un ans, avec un autre mec. Il a Essayer de me pénétrer mais javais mal alors il a retirer son penis. Ya t’il un risque que jai Attraper une maladie ? Je suis inquiet . Merci a lavance

Publié par Alex Samedi 26 avril 2014 21:15 Ps : je suis un mec .

Publié par Rudy sida-IST Lundi 28 avril 2014 09:48
Bonjour Alex,
toute relation non protégée est potentiellement à risque, principalement la pénétration anale. Il va de soi qu’au plus la pénétration est profonde et dure longtemps, plus ce risque est élevé. Cela ne semble pas être le cas pour vous, mais je vous conseille néanmoins de faire un test de dépistage afin d’être pleinement rassuré.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy.

Publié par yves5375116 Mercredi 23 avril 2014 19:08 Bonjour, En cas de primo infection du VIH datant de moins d’un mois, est ce que la personne infectée peut avoir une infection bactérienne avec des fièvres de 39 ou 40 degres sans augmentation des transaminases ? Si oui, est ce que la prise d’antibiotiques peut réduire la temperature à 37 degres en moins de 18 heures ? Si cela se produit, est ce une preuve que la personne n’est en fait pas infectée ? Merci de votre réponse

Publié par Rudy sida-IST Jeudi 24 avril 2014 09:47
Bonjour Yves 5375116,
Tout d’abord, on peut effectivement très avoir de fortes fièvres sans augmentation des transaminases, celles-ci étant liées uniquement à la fonction hépatique ( le foie).
Si la fièvre est due à l’infection par le VIH en période de séroconversion (ou primo-infection) elle ne disparaîtra pas avec les antibiotiques.
Si, en même temps, la personne présente une infection bactérienne surajoutée (bronchite, pharyngite bactérienne…) alors les antibiotiques peuvent avoir un effet sur ces infections et sur la fièvre qui en résulte. Attention: les IST d’origine bactérienne (chlamydia, gonorrhée) ne provoquent pas de fièvre.
La disparition de celle-ci peut être liée à la prise des antibiotiques mais aussi spontanée.
Dans tous les cas, cette disparition ne signifie nullement que la personne n’est pas infectée par le VIH, seul le test de dépistage permet de poser un diagnostic certain.
Espérant vous avoir répondu et restant à votre disposition, je vous souhaite une excellente journée,
Rudy

Publié par anarud Vendredi 11 avril 2014 08:27 3 semaine maintenat j ai male mon penis et male mon gland mes testecude je dort plus mes nuit ou je peux faire le test vih et mst merci

Publié par Rudy sida-IST Vendredi 11 avril 2014 09:33
Bonjour Anarud,
Si vous souhaitez faire un test après un rapport non protégé, vous pouvez nous téléphoner au 071/ 925 410 ou 14.
Je vous rappelle toutefois que le dépistage du VIH ne peut se faire que 6 semaines après le rapport à risque.
Par contre, si vous éprouvez des douleurs ou constatez des choses anormales, je vous invite à consulter un médecin le plus rapidement possible afin de vérifier que vous n’avez pas été infecté par une autre IST que le vih.
Nous restons de toute façon disponibles via cette page, notre adresse mail ou le téléphone si vous souhaitez obtenir des précisions.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Jeune homme Samedi 5 avril 2014 16:59 Bonjour, C’est 3 dernières années j’ai eu 23 rapports non protégés avec des hommes et toujours espacés. actuellement je regrette ce geste d’inconscient. Mes risques d’être contaminé sont hauts? Est ce que d’autre personne ont eux aussi plusieurs rapports non protégés et n’ayant pas été infecté?

Publié par Rudy sida-IST Lundi 7 avril 2014 10:36
Bonjour Jeune Homme,
soyons clairs: tout rapport non protégé est un rapport à risque mais la transmission du vih, ou d’une autre IST, n’est pas systématique.
Cependant, il est évident que plus on multiplie les partenaires, plus la probabilité d’être infecté est importante, et particulièrement dans le cadre de relations homosexuelles au vu du nombre très élévé de gays séropositifs.
Le mieux que vous puissiez faire est de prendre RAPIDEMENT un rendez-vous pour faire un test de dépistage et de protéger tous vos rapports sexuels en attendant le résultat de celui-ci.
Nous restons disponibles par téléphone si vous avez d’autres questions ou si vous souhaitez prendre rendez-vous.
Bien à vous,
Rudy

Publié par JH Dimanche 23 mars 2014 11:25 Bonjour, je me permets de poster ce message car je suis très angoissé. Hier j’ai eu des rapports buccaux avec un homme atteint du VIH. son taux de charge virale est faible (moins de 1/10 actuellement) et ni lui ni moi ne sécretons de liquide pré séminal et nous sommes tous deux circoncis. Nous n’avons pas de blessure ou lésion en bouche mais le fait est qu’il y a eu fellation. J’ai très peur… Il m’a rassuré en me disant qu’il y avait qu’une chance sur 100.000 de contamination en cas de contact avec le sang ou le sperme (chose qui ne s’est pas produite) et qu’ici nous n’avions pas pris trop de risque (on en est resté à la salive). Pensez-vous que je sois contaminé d’office ou que le risque n’est pas si élevé que ça? J’ai lu qu’il fallait attendre 6 semaines avant de pouvoir faire le teste mais j’ai besoin déjà d’être un peu éclairé… Merci pour votre aide!!!

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 24 mars 2014 14:57
Bonjour JH,
comme je vous l’ai dit ce matin au téléphone, le risque n’est pas totalement absent de la situation décrite mais il n’est pas majeur.
En effet, une charge virale basse limite le danger, le fait qu’il n’y ait que très peu de liquide séminal et pas d’éjaculation également. Etre circoncis ne constitue pas une protection absolue, bien loin de là, mais rend la transmission plus aléatoire.
Je réfute par contre le chiffre d’une contamination sur 100 000 contacts avec le sperme ou le sang: tout va dépendre de la charge virale de la personne infectée, de la présence ou d’antécédents d’IST, de l’état des muqueuses… bref de beaucoup de paramètres qui sont parfois difficilement quantifiables.
Je rappelle également que la plupart des IST peuvent se transmettre par la fellation et qu’il vaut mieux rester prudent tant que l’on ne connaît pas le statut de son partenaire par rapport à celles-ci.
Téléphonez-nous d’ici quelques semaines afin de faire un dépistage et de savoir avec exactitude où vous en êtes.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy

Publié par Diane Samedi 8 mars 2014 23:20 Bonjour, Depuis quelques semaines déja, j’ai découvert que j’avais une carie voir plusieurs bien avancées c’est à dire que je pense qu’elles sont ouvertes ( j’ai l’impression qu’il y a un  » trou entre ma dent et ma gencive) le truc c’est que je saigne pas hormis si je chipote bien dans le trou pour aller chercher quelque chose qui me gène ou occasionnellement lors du brossage quotidien. rendez vous dentiste pris. Aussi étant fumeuse, je tousse, et j’ai la voix sans doute un peu enrouée la gorge peut être un peu irritée mais bon rien de très alarmant. Mais la question qui me pose problème c’est que lors d’une fellation sans préservatif, suis-je à risque d’attraper le VIH? Est ce considéré comme une plaie ouverte? Je me protège toujours niveau vaginale et anale mais moins pour la fellation. la question peut paraître stupide mais bon je tente d’avoir une réponse plus sûr que sur les différents sites que j’ai pu parcourir. Merci de me répondre.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 10 mars 2014 10:49
Bonjour Diane,
votre question est loin d’être stupide, d’autant que la réponse ne peut être que nuancée.
En effet, si la fellation n’est pas considérée comme une pratique à haut risque pour l’infection au VIH, on ne peut exclure totalement le risque d’une contamination pour la personne réceptive (qui prend le sexe de l’autre), surtout si le partenaire insertif (qui insère son sexe) a une charge virale importante.
Cependant, la présence de la salive atténue ce risque puisque celle-ci est un très mauvais conducteur pour le virus.
Le fait qu’il y ait des plaies dans la bouche peut favoriser la transmission mais n’oublions pas que la muqueuse est en elle-même perméable!
Le meilleur moyen d’éviter un éventuel problème est donc bien d’utiliser un préservatif (raison pour laquelle certains sont aromatisés), d’autant que si le risque pour le VIH est limité, la fellation est un mode de transmission connu pour la syphilis, l’hépatite B, l’herpès, la chlamydia et la gonorrhée.
Il est également possible de réduire les risques en évitant de se brosser les dents 1/2 heure avant et après l’acte afin de ne pas irriter les gencives et en s’interrompant avant l’éjaculation mais on ne peut considérer cela comme une réelle protection.
Espérant vous avoir répondu et restant à votre disposition, je vous souhaite une agréable journée.
Rudy

Publié par karl Vendredi 7 mars 2014 03:33 bonsoir, J’aimerais savoir combien de temps il est nécessaire d’attendre après avoir eu un rapport à risque afin que les test de dépistage soient valide à 100%. je parle en principale du test pour la chlamydia et celui pour la syphilis. Merci d’avance.

Publié par Serin Vendredi 7 mars 2014 10:26
Bonjour Karl,
Concernant la syphilis, on peut envisager de faire un test sanguin entre 15 et 20 jours après la contamination, mais un délai de certitude de trois mois est nécessaire entre la prise de risque et le test afin d’affirmer qu’un test est négatif(ce qui signifie l’absence de syphilis avec 100% de fiabilité).
Si vous désirez faire un test de syphilis, vous pouvez nous contacter à l’ASBL Sida-Ist Charleroi-Mons au 071/92.54.10 ou 11 ou 14.
Concernant le chlamydia, il n’y a pas de délai bien spécifique. Je vous invite à contacter votre médecin (de préférence un urologue). On prescrit des antibiotiques comme traitement.
Nous sommes à votre disposition si vous avez d’autres questions.
Pour le centre Sida,
Serin
071/92.54.11

Publié par phil Lundi 3 mars 2014 22:12 Bonjour, voici mon problème, je suis allé dans un salon de massage érotique et je me suis fait masturbé par une masseuse. J’aimerais savoir si j’ai couru un risque ? vih,vph, its? Cette professionnelle était habillé tout le long et n’a utilisé que ses mains et de l’huile à massage. Je ne l’ai pas caressé. Depuis ce jour j’ai une irritation au niveau du gland qui démange. Je suis inquiet par peur d’avoir attrapé une its ou autre maladie.

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 4 mars 2014 09:30
Bonjour Phil,
la masturbation ne peut pas transmettre le VIH.
Par contre, certaines IST: herpès, HPV, syphilis, peuvent se transmettre par contact avec une zone infectée, les boutons, condylomes ou chancres. Ceux-ci se situant la plupart du temps dans les zones génitales ou anales, il ne semble pas que vous ayez couru un risque.
L’irritation et les démangeaisons peuvent être causées par une mycose mais il est nécessaire, pour s’en assurer, de vous faire examiner par un médecin.
Il est également important de limiter et de protéger l’ensemble de vos contacts sexuels jusqu’à la guérison.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par samad Samedi 1 mars 2014 18:47 bonjour, je suis homme 33 ans , voila j’ai un probleme je suis sorti avec une femme relation non protétgé. et apres quelque jours j’ai eu des brulures à mon sex et je devais aller au toilettes chaque 5mn pour uruner, j’avais autres symptomes comme fievre fatigue mal au bat de ventre et ventre et j’avais mal à l’anus et j’arivais plus à dormir transpiration jour nuit , des inflamation aux yeux… et je suis parti voir un medecin , il m’a donné de antibiotique ciproxine un autre medecin m’prescrit amoxiciline 1000ml j’ai fais des test après ,le dernier est apres 85 jours apres le risque est negatif (test 4génération) mais le problème il reste des petites brulures à mon sex la chose que je pouvais pas comprendre que j’ai fais un bilan urunaire et sanguin rien détecter peut etre suite une prise d’antibiotique avant les tests ? ce que je sais bien j’ai bien attrapé une ist mais je sais pas c’est quoi?

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 3 mars 2014 09:47
Bonjour Samad,
il est évidemment impossible de vous dire par quoi vous êtes infecté sans examen médical.
Le mieux que vous puissiez faire est de retourner voir un médecin (urologue de préférence) afin de faire un test de dépistage de la chlamydia et de la gonorrhée, ce que vous nous décrivez évoquant très fortement une infection bactérienne. Avec un antibiotique adapté, le problème devrait disparaître très rapidement.
En ce qui concerne le VIH, le test effectué à 85 jours étant négatif, vous ne devez avoir aucune inquiétude.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une agréable journée.
Rudy

Publié par tom Samedi 8 février 2014 12:35 bonjour recevoir une fellation est il a risque ? je n’ai fait que ça ? merci

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 10 février 2014 11:47
Bonjour Tom,
avant tout, il faut s’entendre sur les termes utilisés: plutôt que recevoir ou donner, je préfère parler de fellation insertive (insérer son sexe dans la bouche de son partenaire) ou réceptive (recevoir le sexe de son partenaire dans la bouche).
La fellation insertive comporte très peu de risque par rapport au VIH-sida puisque l’on n’est pas en contact avec les secrétions sexuelles du ou de la partenaire. Le risque de contracter une autre IST (syphilis, chlamydia, gonorrhée, herpès…) est, par contre, bien présent.
La fellation réceptive comporte, elle, un risque pour toutes ces IST, mais également pour le vih puisque l’on est en contact avec le liquide séminal du partenaire. Le risque est encore augmenté s’il y a éjaculation.
L’idéal est donc d’utiliser un préservatif pour la fellation comme pour la pénétration, (c’est pour cette raison qu’il existe des préservatifs aromatisés!)
Il est également conseillé d’éviter de se brosser les dents une demie-heure avant et après une fellation réceptive.
Espérant vous avoir répondu et restant à votre disposition, je vous souhaite une excellente journée.
Rudy

Publié par Massimo Samedi 1 février 2014 22:32 Bonjour, j’ai eu une relation sexuelle avec préservatif avec une prostituée, mais j’avais une lésion qui saignait légèrement sur mon pénis. J’ai depuis quelques temps des petites lésions, mais qui en général ne saignent pas. Ai-je couru un risque de contamination VIH? Merci, Massimo

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 3 février 2014 16:13
Bonjour Massimo,
si votre relation a été protégée du début à la fin, vous n’avez pas couru de risque particulier.
Le fait d’avoir des plaies est un élément qui augmente le risque de contamination, mais si les plaies étaient couvertes par le préservatif, la protection est assurée.
Par contre, le fait que les plaies saignent est un élément qui augmente le risque chez votre partenaire puisqu’elle peut être en contact avec votre sang.
Il serait également intéressant que vous fassiez examiner ces plaies pour être certain de ne pas avoir contracté une IST lors d’un rapport antérieur.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne après-midi.
Rudy

Publié par angebleu Mercredi 29 janvier 2014 00:16 le teste rapide est-il fiable aprés 6 Semaine

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 29 janvier 2014 08:54
Bonjour Angebleu,
les tests rapides fonctionnent comme les tests classiques par prise de sang: certains sont de 4ème génération, valables à 6 semaines (Determine Combo), et d’autres, de 3ème génération, nécessitent un délai de 3 mois (Insti).
Vous devez vous renseigner auprès de la structure où vous souhaitez effectuer le test pour connaître le matériel utilisé et donc le délai nécessaire.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par angebleu Mercredi 29 janvier 2014 10:30 c’était dans un CHU

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 29 janvier 2014 13:08
Angebleu,
le fait que ce soit un CHU ne signifie absolument rien.
Comme je vous l’ai écrit dans la réponse au mail que vous nous avez envoyé, je ne connais que l’IMT d’Anvers qui utilise des TRODs de 4ème génération.
Les Centres de référence sida, tous intégrés à un CHU, travaillent avec les tests INSTI: que ce soit Liège, Charleroi ou le centre Elisa à Bruxelles.
Si vous estimez que le délai de 3 mois est problématique, il vous faut alors faire une prise de sang.
Si, par contre, vous avez déjà effectué un test et que vous avez un doute sur celui-ci, je vous suggère de nous téléphoner pour que nous puissions en discuter.
Sachez cependant que ces tests sont contrôlés et que leur fiabilité n’est absolument pas à mettre en doute.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Nathalie Dimanche 26 janvier 2014 00:31 Ma mère s’est fait accrocher la peau par un morceau de métal et elle a saigner. a 7hres amElle n’a pas désinfecter sa peau. Dans la même journée vers 11hres elle prend mon fils qui avait une mini coupure qui saignait pas. est ce dangereux car mon fils a toucher la blessure de ma mère qui semblait pas saigner. Le sang de la blessure de ma mère était rester sur sa peau. Je sais pas si elle est séropositive car elke sest déga piquer avec quelque chose cet été en voyage et elle avait saigner du pied. et elle refuse de passer des test sanguin dois je me rendre a urgence

Publié par Serin Lundi 27 janvier 2014 16:00
Bonjour Madame,
Tantôt, je vous ai répondu par mail.
Vous parlez que votre mère a été piqué par quelque chose en voyage ? De quoi s’agit-il plus exactement ? Il faut qu’il y ait un contact sanguin profond pour être infecté au V.I.H. Sachez que le virus du sida meurt à l’air libre. Sachez que le test de dépistage se fait à la demande de l’intéressé. Nous sommes disponibles si vous avez d’autres questions.

Publié par Valentin Jeudi 16 janvier 2014 23:29 Bonjour, Je me masturbe des fois et sa marrive de ne pas essuyer le sperme sur mon ventre. Y a t’il un risque de transmission du sida Merci

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 17 janvier 2014 09:50
Bonjour Valentin,
on ne peut être contaminé par le VIH-sida que lors d’un contact sanguin ou sexuel (non protégé) avec une personne séropositive (qui est elle-même déjà infectée) ou à la naissance via la mère. Le VIH ne peut JAMAIS se déclarer de façon spontanée.
Bonne journée,
Rudy

Publié par Valentin Vendredi 17 janvier 2014 22:17 Bonjour, Dans aucun cas j’aurais le sida en me masturbant

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 20 janvier 2014 09:05
Bonjour Valentin,
comme je l’ai écrit vendredi, il n’y a aucun risque d’attraper le sida sans avoir de contacts avec une personne porteuse du virus.
La masturbation ne pose donc aucun problème.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par francois Samedi 21 décembre 2013 00:50 Bonjour je voulais savoir quel était le risque de mst dans le cas d une fellation avec une prostituée. dois je être inquiet et aller faire un test ? merci d avance

Publié par Serin Lundi 23 décembre 2013 09:42
Bonjour Monsieur,
Pourriez-vous me recontacter par téléphone afin de discuter de la situation ?
Pour le centre Sida,
Serin
071/92.54.11

Publié par François Lundi 13 janvier 2014 23:50 Bonjour je n ai pas compris si la réponse de « Serin » était pour moi ou pas , merci

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 14 janvier 2014 09:11
Bonjour François,
la réponse de Serin vous était bien destinée.
Comme vous l’avez peut-être déjà lu sur le site, la fellation insertive n’est pas considérée comme une relation à risque pour le VIH mais bien pour les autres IST. Comme une prostituée a, forcément, plus d’un partenaire, le risque est augmenté.
Notons, malgré tout, que les situations peuvent être très variables et que beaucoup de paramètres peuvent entrer en ligne de compte: la toxicomanie éventuelle de la personne, le contexte de travail, le suivi médical, le fait qu’il y ait, ou pas, des pénétrations non protégées…
Dans l’absolu, si vous souhaitez être sûr, vous pouvez nous contacter afin de faire un contrôle et, pour éviter tout stress inutile, emporter quelques préservatifs!
Bien à Vous,
Rudy

Publié par mides Jeudi 19 décembre 2013 13:25 Bonjour, Est-ce que la masturb sans préserv entre mecs est à risques (hiv et mst) ? Ya t’il des choses à faire attention ou à éviter ? Quel est le degré de risque d’une telle pratique ? Merci.

Publié par Rudy Sida-IST Jeudi 19 décembre 2013 15:02
Bonjour Mides,
en ce qui concerne le VIH, la masturbation n’est absolument pas à risque. Par contre, il faut être prudent si l’un des partenaires présente des condylomes, un herpès actif ou une syphilis en phase secondaire.
Concernant les choses à faire ou à éviter: éviter les contacts avec d’éventuelles plaies, ulcérations ou boutons et se faire dépister en cas de doute!!
Bien à Vous,
Rudy

Publié par JEAN Vendredi 6 décembre 2013 22:27 Bonjour après avoir eu un rapport protégé avec une prostitué et en contrôlant bien que le préservatif ne glisser pas durant l acte je me demande quel est  » le pourcentage  » de risque d attraper une MST , je tient à préciser que j ai vérifier que le préservatif n avais pas craqué à la fin de l acte. merci de votre réponse , salutations

Publié par JEAN Dimanche 8 décembre 2013 10:53 Ps : j ai oublie de préciser que lorsqu’ elle m a mis le préservatif elle l a poser a l envers ( il tenait en place bien que déroulé dans le mauvais sens) ,a ce moment la , la protection et elle la même ? Elle a ensuite fini le rapport par une masturbation après m avoir retirer le préservatif. merci de votre aide et bonne continuation

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 10 décembre 2013 11:10
Bonjour Jean,
le préservatif est une protection extrêmement efficace contre la plupart des IST. Il faut cependant préciser qu’elle est moindre lorsque l’infection peut se transmettre par voie cutanée (herpès, condylomes, syphilis lorsqu’il y des chancres ou des éruptions.)
Le fait qu’il ait été posé à l’envers aurait pu entraîner un glissement, comme cela n’a pas été le cas, la protection est assurée.
La masturbation, quant à elle, ne pose aucun souci.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par JEAN Mardi 10 décembre 2013 11:22 Merci pour votre réponse et votre efficacité !!! Très bonne continuation !!!

Publié par JB Vendredi 6 décembre 2013 14:42 Au cours d’un massage érotique, des frottements sexe à sexe sans pénétration (sexe non en érection mais gland « à l’air » se sont possiblement réalisés. La fin du massage a consisté en une masturbation réciproque (relativement peu appuyée de ma part dans la mesure où mes caresses se sont limitées aux zones extérieures – lèvres/clitoris) Selon SidaInfoservice, le frottement sexe à sexe sans pénétration n’est pas un facteur à risque Mais après éjaculation, sans m’en rendre compte, je me suis touché le pénis avec la main qui a masturbé ma partenaire. Je l’ai retirée presque aussitôt par réflexe. Y a-t-il un risque de contamination (pour autant que la partenaire soit séropositive) suite à ce toucher à cause des éventuelles sécrétions vaginales pouvant se trouver sur ma main? Merci

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 6 décembre 2013 15:24
Bonjour JB,
rassurez-vous, la contamination par contact indirect ne présente qu’un risque purement théorique. Sans pénétration, vous pouvez considérer qu’il n’y a pas de danger en ce qui concerne le VIH.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par JB Lundi 9 décembre 2013 10:01 Merci pour votre réponse rapide et plus encore pour votre disponibilité, votre efficacité et votre compétence. On ne peut que saluer votre capacité à fournir des réponses claires et simples à des questions souvent complexes

Publié par Rudy sida-IST Mardi 10 décembre 2013 11:03
Grand merci JB, de temps en temps ça fait du bien! 😉

Publié par greg Jeudi 5 décembre 2013 09:50 Bonjour Rudy! J’aimerais savoir comment faire pour passer un test complet niveau MST et IST + VIH dans vos services car je n’ose pas demander cela à mon médecin même si je sais que c’est un professionel etc etc j’aimerais faire cela dans la plus grande discrétion… J’ai eu un compagnon que je soupçonne d’être volage et j’ai arrêté de ce fait toute relation avec lui depuis +d’un mois, car nous n’utilisons pas de préservatifs étant donné que nous sommes ensemble depuis + de 5 ans. Il a déjà attrapé dans le passé un chlamydia pour lequel il a été chez le médecin et j’ai du prendre un médicament aussi, cela a éveillé mes soupçons d’infidélité mais je n’ai pas eu la force à l’époque de lui refuser les relations (j’étais trop jeune). J’aimerais vraiment faire un « check up » complet peut importe le prix car ayant un style de vie trés sain j’ai vraiment peur d’avoir attrapé quelque chose par sa faute… Un grand merci pour votre réponse.

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 6 décembre 2013 09:29
Bonjour Greg,
si vous avez des doutes sur la fidélité de votre partenaire, vous avez raison de faire un bilan approfondi. Le test VIH, hépatites B, C et syphilis peut être pratiqué au CHU de Charleroi le mercredi matin, il suffit de nous téléphoner ( 071 925 410 411 414) afin de prendre rendez-vous.
Par contre, pour rechercher des infections d’origine bactérienne, une consultation médicale est nécessaire. Le mieux est de vous mettre en contact avec un urologue. Ce rendez-vous peut être pris sans délai puisque vos derniers rapports remonte à un mois.
Nous restons également à votre disposition par téléphone si vous souhaitez avoir d’autres précisions.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par xmen Dimanche 1 décembre 2013 17:12 bjr, cela fait plus d’1 an que j’ai des rapports sexuels avec une collègue, au début on utilisais un preservatif qu’on a abandonner par la suite,( ayant confiance l’un envers l’autre) j’ai remarque depuis qques moins que j’ai perdu une dizaine de kilos sans expressement faire exprès, et j’ai remarque que ma partenaire aussi; j’ai pu lire que la perte de poids instantané pourrait etre un signe, le truc que je n’ose pas alle faire le test pour connaitre mon état:

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 décembre 2013 13:31
Bonjour Xmen,
Une perte rapide et inexpliquée de poids peut effectivement être l’un des symptômes d’une infection au VIH. Cela peut cependant aussi être dû à des causes totalement autres.
La seule façon de vous en assurer est de faire un test de dépistage. Même si cela vous stresse, rappelez-vous que connaître son état, c’est permettre de se soigner, mais aussi d’adopter les comportements de protection adéquats vis-à-vis des partenaires.
Vous pouvez, si vous le souhaitez, nous joindre par téléphone afin que nous puissions discuter de votre situation de vive voix.
Bien à vous,
Rudy

Publié par patcarl Mardi 12 novembre 2013 22:33 Bonjour, j’ai fait un cuni et recu une fellation non protégés ya 1mois avk une nana ke je connaissais pas. Cette situation comporte un risque d’avoir choper quelque chose? Dois-je faire un depistage sida et mst ? Comment faire pour garder la discretion pour faire le test si cela est nécessaire, où cela se pratique t’il et comment cela se passe-t’il, je flippe rien qu’à penser devoir aller dans une salle d’attente où tout le monde vous voit et vous juge etc ? Merci.

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 13 novembre 2013 08:02
Bonjour Patcarl
Les relations orales sont considérées comme étant peu à risque en ce qui concerne le VIH. Cependant, le risque d’attraper une autre IST est bien présent: herpès, chlamydia, gonorrhée, mais aussi syphilis et hépatite B.
Les tests de dépistage ne sont pas identiques pour toutes les infections sexuellement transmissibles: certaines se détectent par prise de sang, d’autres par analyse d’urine ou examen clinique. Le plus simple est donc peut-être de consulter un médecin généraliste ou de vous rendre dans un centre de planning familial où vous pouvez être reçu en toute discrétion. Sachez également que les professionnels ne sont pas là pour juger mais pour orienter et conseiller au mieux chaque personne en fonction de sa situation et de ses habitudes.
En restant à votre disposition, je vous souhaite une agréable journée,
Rudy

Publié par caméléon Vendredi 8 novembre 2013 22:56 Bjr, j’ai eu une relation avec une jeune dame il y a plus ou moins trois ans (rapport non protégé), notre relation a dure +/- an. Plus tard, j’ai appris que cette jeune dame avait eu un passé tumultueux dans le monde de la prostitution. Je crains d’avoir été affecté par une MST car je ne suis pas en très grande forme pour l’instant. Il est à noter que cela fait dix ans que je donne mon sang et je n’ai jamais été appelé pour un quelconque souci. Mon dernier don de sang remonte à juin 2013. Pensez vous que je doive faire un test sida ou hépatique. Merci.

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 12 novembre 2013 08:03
Bonjour Caméléon,
si vous êtes donneur de sang, vous ne devez avoir aucune inquiétude par rapport au VIH ou aux hépatites: les tests de dépistage sont effectués de manière systématique et, s’il y a anomalie, celle-ci est signalée au donneur.
Par contre, si certains éléments vous donnent à penser que vous pourriez être porteur d’une IST, vous devez consulter un médecin afin d’objectiver la situation avec celui-ci.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne journée,
Rudy

Publié par sam Lundi 28 octobre 2013 13:05 bonjour j’ai fait un test de depistage aujourd’hui qui s’est revele negative a 6 semaine moins 3 jours précisément du jour ou je doutais avoir pris un risque, est ce que je peux considerer cette resultat fiable ..??

Publié par Rudy sida-IST Lundi 28 octobre 2013 14:20
Bonjour Sam,
je ne peux répondre a à votre question sans avoir plus d’éléments par rapport au risque pris et, surtout, par rapport au type de test utilisé.
S’il s’agit d’un test de 4ème génération (combiné antigène et anticorps), il doit, en principe être fiable. Il peut malgré tout être nécessaire de faire un contrôle après 3 mois si la prise de risque est importante.
S’il s’agit d’un test de 3ème génération (recherche d’anticorps) le test doit absolument être confirmé après 3 mois.
Je reste à votre disposition pour plus de précisions si nécessaire.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par sam Lundi 28 octobre 2013 15:01 bonjour le risque c’est que j’ai eu un rapport sexuelle proteger avec une « professionnelle » dans un moment on a discuter quelque minute sans que je la penetre alors la taille de mon penise a deminuer et le preservatif a ete enlever alors elle me l’ai remis a nouveau avant d’aller a l’acte le test que j’ai passer c’etait le test rapid trod 6 semaine moins 3 jours

Publié par Rudy sida-IST Mardi 29 octobre 2013 08:54
Bonjour Sam,
En ce qui concerne le type de test, les Tests Rapides d’Orientation Diagnostique peuvent être de 3ème ou 4ème génération, cela n’est donc pas un élément indicatif.
Cependant, si la pénétration a été protégée, vous n’avez rien à craindre: il n’y a pas de risque de contamination.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy

Publié par alcorso Dimanche 27 octobre 2013 01:27 Bonjour, J’ai pratiqué une fellation mutuelle sans protection. Mon partenaire n’a pas éjaculé dans ma bouche et semblait avoir un gland sec, sans liquide séminal apparent. J’avais quelques aphtes mais pas sanguinolents (plutôt en phase de guérison) et une gorge un peu irritée sinon aucune blessure dans la bouche. Quel est le degré de risque, est-il élevé? De son côté, mon partenaire peut-il m’avoir infecté par la fellation qu’il m’a pratiquée ? Le risque peut-il être important ? Un dépistage HIV et IST est-il nécesaire dans cette situation? Si oui, dans quels délais doit-il être réalisé ? Le rdv chez vous est-il totalement discret et anonyme ? Je ne vis plus et stresse a donf !! Merci pour votre aide.

Publié par Rudy sida-IST Lundi 28 octobre 2013 10:28
Bonjour Alcorso,
la fellation insertive n’est pas considérée comme une pratique à haut risque pour le VIH mais la fellation réceptive peut être plus problématique. Le fait qu’il n’y ait pas eu éjaculation limite le risque mais ne l’élimine pas totalement pour autant.
Par contre, vous devez savoir que la fellation non protégée comporte un risque de transmission moyen pour la chlamydia et la gonorrhée ainsi qu’un risque transmission élévé pour l’herpès, l’hépatite B et la syphilis.
Je vous conseillerais donc effectivement de faire un test de dépistage VIH, hépatite B et syphilis, sachant que les trois analyses peuvent se faire sur une seule prise de sang. Ce test est pratiquable 6 semaines après la relation à risque. Les rendez-vous au centre de référence sida de Charleroi sont totalement confidentiels mais pas anonymes: le dépistage de l’hépatite et de la syphilis sont soumis à facturation.
Nous restons disponibles via cette page, par mail ou téléphone si vous avez d’autres questions ou si vous souhaitez prendre rendez-vous.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par jack Jeudi 17 octobre 2013 21:23 j’ai eu un rapport sexuelle proteger avec une « professionnelle » mais dans dans moment de discussion sans penetration le preservatif a ete enlever alors je l’ai remis a nouveau est ce que j’ai courrue un risque ??

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 18 octobre 2013 09:17
Bonjour Jack,
tant que la pénétration est protégée, il n’y a pas de risque de contamination.
Par contre, réutiliser un préservatif augmente très fortement la probabilité que celui-ci soit mal placé, et donc glisse, ou qu’il se déchire. Le préservatif est, et reste, un objet à usage unique, même si l’on ne change pas de partenaire.
UN PRESERVATIF RETIRE EST A REMPLACER!
Bonne journée,
Rudy

Publié par Jack Vendredi 18 octobre 2013 11:44 Bonjour tout d’abord merci por votre reponse juste une petite precision y’avait pas d’ejaculation sur le preservatif au moment ou la « professionnelle » me la remis et il n’etait pas dechirer mais j’ai comeme peur, j’ai fait in depistage a 18 jours apres le risque et maintenant j’attend celui du 6 semaine

Publié par Rudy sida-IST Vendredi 18 octobre 2013 13:38
Jack,
le fait qu’il n’y ait pas de sperme sur le préservatif ne change rien pour vous mais plutôt pour votre partenaire.
Comme vous avez la chance que le préservatif n’a pas glissé et ne s’est pas rompu, j’estime qu’il n’y a pas de raisons de s’inquiéter outre mesure.
Faites effectivement le test de contrôle à 6 semaines, et pensez à changer le préservatif si ce type de circonstances se reproduit.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par alpha84 Lundi 23 septembre 2013 13:34 bonjour j’ai eu une relation sexuelle avec une fille que je ne la connais pas et j’ai utilisé un préservatif mais j’ai des doutes et je veux savoir combien j’attend pour faire le test sachant que ca fait même pas un mois j’ai fais un bilan complet et c’etais négatif Merci

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 23 septembre 2013 15:15
Bonjour Alpha 84,
si vous avez utilisé un préservatif et que vous n’avez pas eu de souci avec celui-ci (perte ou rupture) il n’est, en principe, pas nécessaire de faire un test de dépistage.
Toutefois, pour répondre à votre question, vous devez attendre minimum 6 semaines après un rapport à risque pour vous faire dépister. Ce délai monte à 3 mois si vous faites un test de 3ème génération (recherche uniquement des anticorps). N’oubliez pas non plus qu’un test antérieur à une relation non protégée ne signifie pas que vous ne pouvez pas être infecté lors de cette relation!
Bien à Vous,
Rudy

Publié par jordan Jeudi 12 septembre 2013 10:58 bonjour, j’ai un chlamydia et j’ai eu une relation sexuelle avec une fille séropositive (je le savais pas à ce moment là). J’ai mis un préservatif mais j’ai lu aussi que le chlamydia augmentait le risque de transmition. Est-ce que ça vaut aussi avec préservatif? Est-ce que j’ai couru un vrai risque? Et en cas de fellation recue non protégée? Merci de répondre, je stresse.

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 13 septembre 2013 09:12
Bonjour Jordan,
il est exact que la présence d’une IST augmente le risque de transmission du VIH à cause de la fragilisation des muqueuses. Cependant, si la relation est protégée, cela ne pose aucun problème et vous n’avez pas couru de risque particulier. La fellation insertive est un risque extrêmement faible au niveau du VIH mais on ne peut pas dire qu’il soit totalement absent.
D’autre part, votre partenaire a, elle, couru un risque en pratiquant la fellation puisque vous avez une infection à chlamydia, il est donc nécessaire de lui en parler afin qu’elle puisse prendre les mesures adéquates, d’autant plus qu’elle est séropositive.
N’oubliez pas non plus qu’une IST peut en cacher une autre! Avez-vous fait un test de dépistage du VIH lorsque vous avez eu le diagnostic du chlamydia? Si ce n’est pas le cas, je vous encourage vivement à prendre contact avec nous.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Jean-Charles Vendredi 6 septembre 2013 11:23 Bonjour, veuillez m’excuser tout d’abord pour les détails de la situation qui va suivre, qui ne sont certainement pas à mon avantage. Je suis allé voir une « professionnelle » hier. A près un rapport vaginal protégé qui ne me menait à rien, je me suis retiré et quelques secondes plus tard, la demoiselle a retiré le préservatif avec sa main (est donc entrée en contact avec ses propres sécrétions j’imagine) et m’a masturbé (est entrée en contact avec mon gland qui, s’il ne saignait pas de manière apparente, présentait des rougeurs après frottement). Certainement j’ai couru un risque au moins théorique, pouvez-vous m’aider à en saisir l’ampleur et à voir si un TPE s’impose (je dois ajouter que j’en ai déjà subi un il y a 6 ans et que j’en connais la charge, il est évident que cette perspective ne m’enchante pas, mais lorsqu’il est question presque de vie ou de mort…). Je dois ajouter que la fille n’avait pas l’air très au courant de tout ce genre de choses, jeune étrangère un peu naïve officiant en appartement. J’avais l’impression de lui apprendre beaucoup sur ces questions et les besoins de se protéger et me pose légitimement des questions sur le régulier de ses analyses. Bref, un grand merci à vous et pour vos initiatives.

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 6 septembre 2013 13:56
Bonjour Jean-Charles,
sachez tout d’abord que nous ne jugeons en aucun cas les personnes qui nous interpellent ou nous posent des questions.
Ceci étant dit, votre situation ne présente effectivement qu’un risque tout à fait théorique.
En effet, même si vous pouvez avoir des doutes sur les connaissances de la personne en matière d’IST et de comportements de protection, la pénétration a été protégée. Le reste n’est que contact indirect et donc peu susceptible de vous inquiéter.
Concernant le TPE, les seuls cas de figure envisagés impliquent une pénétration ou, éventuellement, un contact bucco-génital. Comme ce n’est pas le cas, j’estime que cela ne se justifierait pas. Si vous avez des doutes ou d’autres questions, je vous invite à nous joindre par téléphone.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Jean-Charles Vendredi 6 septembre 2013 14:22 Je vous remercie pour votre réponse, qui me rassure tout de même un peu. il est vrai que l’on trouve des choses très contradictoires sur le net au sujet des « contacts avec les sécrétions vaginales » et qu’il n’est pas facile de se faire une idée sans contact direct avec quelqu’un qui s’y connaît un peu. Je suis étonné tout de même de votre réponse à propos de TPE en cas de relation bucco-génitale non protégée. Pourriez-vous être plus précis? Je crois que des informations précises peuvent intéresser plusieurs personnes. Merci

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 9 septembre 2013 09:37
Bonjour Jean-Charles,
Voici les précisions que vous souhaitez:
le TPE peut être envisagé dans le cas d’une fellation réceptive avec éjaculation lorque le partenaire est séropositif et que sa charge virale n’est pas indétectable.
Cela peut aussi s’envisager si le statut du partenaire est inconnu mais qu’il vient d’une région à haute prévalence du VIH (+ de 2% de la population générale), fait partie d’un groupe à haute prévalence (hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, usagers de drogue injecteurs, détenus ou ex-détenus, professionnels du sexe, pratiquant le multipartenariat ou le sexe en groupe) et s’il y a des facteurs de risque associés: ulcérations génitales, autre IST, saignement.
La fellation insertive, ainsi que le cunnilingus sont des pratiques à risque moindre (en terme de VIH) ne nécessitant pas de traitement post-exposition.
Je rappelle malgré tout que l’obtention du TPE n’est pas systématique: c’est le médecin qui décide de l’opportunité ou non du traitement après analyse de la situation.
N’oublions pas non plus que les pratiques orales peuvent être contaminantes au niveau de la syphilis, l’hépatite B, l’herpès, la chlamydia, la gonorrhée.
Pour être bref, je dirais que les préservatifs aromatisés et les digues dentaires sont de bons moyens de protection permettant les pratiques de sexe oral sans danger.
Espérant avoir répondu à vos questions, je vous souhaite une agréable journée.
Rudy

Publié par melle Dimanche 1 septembre 2013 23:33 bonjour, j’ai eu deux rapport sexuelles non proteger avec un jeune homme et il se trouve que cetait la premiere fois que ce jeune homme le fesai non proteger… il ma avouer que depuis que nous lavons fait (donc 1 semaine) il a des petits boutons au niveau du gland et quil a des demangeaisons.. cependant moi je nai rien du tout… jai fais les tests pour sida et hepatites et je suis negative donc je me demande si sa serai pas une IST ou une MST ? si oui laquelle et comment pourait-on le soigner sans devoir avertir nos parents ? merci de votre reponse

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 septembre 2013 10:14
Bonjour Melle,
Les petits boutons et les démangeaisons peuvent effectivement être le signe d’une mycose. Cela n’est pas grave mais nécessite une consultation médicale. Celle-ci peut avoir lieu, en toute discrétion dans un centre de planning familial. Vous pouvez trouver les adresses de ceux-ci sur internet: www.loveattitude.be ou nous téléphoner afin que nous puissions vous donner leurs coordonnées.
Nous restons, en tout cas, à votre dispostion pour d’autres renseignements si nécessaire.
Bonne journée,
Rudy

Publié par Lou Mardi 30 juillet 2013 17:55 Bonjour, il y a un peu plus d’une semaine, j’ai reçu un massage sensuel par une masseuse « professionnelle ». Celui-ci se pratique dans la nudité tant pour le donneur que le receveur, implique un « frottement » corps-à-corps et généralement une masturbation des parties génitales. Il n’y a aucune relation par pénétration ou oro-génitales. Et par principe, pas de contact sexe-sexe. Il est cependant difficile d’affirmer que lors du corps-à-corps, les parties génitales n’entrent absolument pas en contact. Cela ne me semble pas être le cas dans mon expérience et si cela devait être effectivement le cas, il s’agirait d’un contact fugace pénis non en érection (mais peut-être décalotté?). Les repères étant bousculés dans ce genre de massage, ce qui reste vraiment sûr est l’absence de pénétration, de relation oro-génitale et de contact sexe-sexe « appuyé » (c’est-à-dire plus d’une à deux secondes sans mouvement) La masturbation quant à elle n’a pas été aboutie (et de toute façon, cette pratique elle est reconnue comme étant sans risque)? De mon point de vue, si risque il y a, celui-ci serait extrêmement faible. Devrais-je effectuer un test de dépistage HIV ou la situation telle que décrite est-elle résolument sans risque? Autre question liée à la lecture d’un autre site de prévention HIV, ce site mentionnait qu’un homme caressant les parties génitales d’une femme puis les siennes ou qu’une femme pratiquant une masturbation sur un homme puis se caresse les parties génitales serait une pratique à risque. Cela est-il exact et dans l’affirmative, la communication portant sur la masturbation comme pratique sans risque ne devrait-elle pas être adaptée? Merci

Publié par Serin Mercredi 31 juillet 2013 09:04
Bonjour,
Nous avons lu attentivement votre message. Nous tenons à vous rassurer que vous n’avez pas pris de risque avec votre masseuse professionnelle. Cela ne se justifie un test de dépistage en particulier.
Nous sommes à votre disposition si vous désirez des informations supplémentaires.
Pour le centre Sida,
Serin
071/92.54.11

Publié par MR Jeudi 27 juin 2013 22:03 Où puis-je trouver un endroit ou je peux me faire dépister à Mons ? Après combien de temps recevons nous les résultats ? Est-ce payant ? Si oui, combien ?

Publié par Rudy Sida-IST Jeudi 4 juillet 2013 11:34
Bonjour MR
je souhaite d’abord m’excuser pour le côté (très) tardif de la réponse mais nous sommes en période de congés.
Concernant la question en elle-même: le dépistage se fait au CHU Ambroise Paré (2 boulevard Kennedy) Le résultat est, en général remis le mardi à la consultation du Dr. Rossi.
Concernant le paiement, plusieurs procédures sont possibles, mais le coût du test en lui-même est pris en charge par la mutuelle.
Pour avoir plus de renseignements, le plus simple est de téléphoner directement au CHU:
-065/ 39 29 13 (infirmier de référence)
065/39 37 65 (Dr Rossi) le lundi, mardi, jeudi et vendredi.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Noémie Mardi 21 mai 2013 22:04 Bonjour, J’ai appris il y a peu de temps que mon ex avait des relations sexuelles avec d’autres femme que moi pdt qu’il était avec moi. De plus nous ne nous sommes pas tjr protéger. Depuis lors de mes relations sexuelles (protégées) avec mon ami, je saigne assez bien pdt l’acte. Aurait-il un lien avec le sida? Ma dernière relation sexuelle avec mon ex remonte à plus de 2 mois. Merci

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 22 mai 2013 09:32
Bonjour Noémie,
Des saignements pendant ou après une relation sexuelle ne sont pas, à priori, liés au VIH. Il peut cependant s’agir d’une infection bactérienne de type chlamydia. Celle-ci est extrêmement fréquente, relativement bénigne et se soigne par antibiotiques. Je vous conseille donc de consulter un médecin et de faire les tests de dépistage pour les IST les plus courantes: VIH, syphilis, chlamydia, gonorrhée… Si l’un de ces tests s’avère positif, il pourrait aussi être utile d’en aviser votre ex-partenaire (si possible).
Je reste à votre disposition pour d’autres renseignements si nécessaire et vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Lena Jeudi 16 mai 2013 22:54 Bonjour, Je suis étudiante et j’ai un travail à terminer et ce sujet est basé sur le Sida . J’ai des questions auxquels je ne sais répondre, alors je me demandais si quelqu’un saurait m’aider pour y répondre . Voici les question : 1°Si je fais un test et qu’il est positif, j’ai le sida. 2°J’ai eu une relation sexuelle non protégées il y a 3 ans. Je n’ai pas fait de test mais je n’ai aucun signe ; je ne suis donc pas contaminé(e). 3°Un de mes camarades a déclaré sa maladie. On était copains, on avait des tas d’activités communes. J’ai peur d’avoir été contaminé. 4°Il y a 2 ans j’ai eu un rapport avec quelqu’un qui a découvert depuis sa séropositivité. Si je fais un test et qu’il est positif, je pourrais savoir sa ça date de cette période. 5°Quand je fais l’amour, je me retire toujours avant l’éjaculation, nous ne risquons donc rien. 6°Mon petit frère est né séropositif. On se ressemble beaucoup. Les tests sont négatifs pour moi, mais je crois qu’il y a une erreur ; je suis surement contaminé moi aussi. 7°Quand je vais à la piscine, j’ai peur d’attraper le sida. 8°Il y a plusieurs mois que je suis avec mon ami. Nous avons confiance l’un en l’autre. Il dit que nous pouvons nous passer de préservatif maintenant. 9°Mon ami a fait un test il y a 6 mois. Il était négatif. Depuis, il n’a eu qu’un rapport non protégé avec une ex. Je peux être tranquille. 10°Le préservatif était mal mis. Un peu de sperme s’est répandu. J’ai fait immédiatement un test qui m’a rassuré(e) je n’ai pas été contaminé(e). 11°Mon amie était vierge, il n’y a donc aucun risque pour moi. 12°On m’a raconté qu’une aide-soignante s’occupait d’un malade et on ne l’avait pas prévenue que cette personne avait le sida. Elle aurait pu être contaminée en faisant sa toilette, en s’occupant de son linge sale … Il faut répondre par vrai ou faux et justifier. Merci d’avance.

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 17 mai 2013 10:19
Bonjour Léna,
La liste de questions est intéressante et reflète assez les préoccupations de beaucoup de personnes, je vais tenter d’y répondre de la façon la plus complète possible. Il faut cependant se rappeler que beaucoup de paramètres rentrent en ligne de compte et qu’il n’y a jamais que des situations particulières. La généralisation peut donc parfois s’avérer délicate.
1° Lorsqu’on fait un test de dépistage et que celui-ci est positif, il y a toujours un test de confirmation qui est effectué, quoique les faux positifs soient très rares. La positivité signifie que l’on a été contaminé par le VIH: on est donc séropositif. Le sida est, en fait, le dernier stade de l’infection au VIH, stade auquel l’immunité est effondrée et où apparaissent les maladies opportunistes.
2° Comme d’autres IST, l’infection au VIH peut être asymptomatique: ne pas avoir de signes cliniques ne signifie donc nullement que l’on n’est pas infecté, le seul moyen de connaître son statut sérologique est de faire un test de dépistage.
3° Aucune activité de la vie quotidienne pratiquée en compagnie d’une personne séropositive n’est susceptible d’engendrer une contamination: celle-ci ne peut avoir lieu que par relation sexuelle non protégée, échange sanguin ou de la mère à l’enfant durant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement. Une personne séropositive n’est pas contagieuse.
4° Il est extrêmement difficile de dater avec précision une infection, hormis éventuellement la découverte de la séropositivité en période de primo-infection, c’est à dire dans les quelques semaines qui suivent la contamination. Plus l’infection est ancienne, plus son origine est difficile à déterminer. Il faut également prendre en compte le nombre éventuels de prises de risque avant et après le rapport évoqué.
5° Interrompre le rapport avant l’éjaculation ne protège ni des IST, ni d’une grossesse éventuelle: le liquide séminal (pré-éjaculatoire) est un vecteur de beaucoup d’agents pathogènes, dont le VIH, mais également de spermatozoïdes. Le risque d’infection est donc bien présent.
6° Le VIH n’est pas une infection génétique ou héréditaire: la transmission verticale peut avoir lieu en cours de grossesse, durant l’accouchement ou l’allaitement. La situation de plusieurs enfants issus d’une même mère sera donc différente. De plus, s’il s’agit d’un enfant plus jeune qui est séropositif, la contamination de la mère peut avoir eu lieu entre les deux grossesses. Enfin, la transmission n’est pas systématique: sans précautions prises ou traitement mis en place, on estime le risque entre 25 et 30%.
7° Le VIH ne survit pas en-dehors de l’organisme, la transmission ne peut donc se faire que par un contact DIRECT entre un vecteur de contamination (sang, sperme, secrétions vaginales, liquide séminal, lait maternel) et les muqueuses (bouche, vagin, gland, anus, intérieur du nez et des oreilles, pourtour des yeux) ou une plaie ouverte.
8° La confiance n’est absolument pas un critère valable: avant de cesser l’utilisation du préservatif, il est donc impératif de faire un test de dépistage. Le partenaire peut, en toute bonne foi, ignorer qu’il a été infecté lors d’une relation antérieure.
9° Il suffit d’une relation sexuelle pour être infecté. Le fait que cette relation ait eu lieu avec une ex-partenaire et qu’il y ait eu un test négatif ne signifie rien: l’ex peut avoir été infectée depuis la rupture.
10° Il y a un délai à respecter entre un rapport à risque et le test de dépistage, ce délai est de minimum 6 semaines (pour un test de 4ème génération) et peut aller jusqu’à 3 mois (test de 3ème génération). Ce délai est rendu nécessaire par la vitesse de développement des anticorps ou antigènes recherchés. Dans le cas d’une rupture ou d’une mauvaise utilisation du préservatif, la seule action immédiate que l’on puisse faire est de demander un traitement post-exposition dans un centre re référence sida. Ce traitement doit être initié au maximum 72 heures après l’incident. (Ne pas oublier également la pilule du lendemain s’il n’y a pas de contraception régulière!)
11° En Belgique, le risque est effectivement limité mais pas nul. Si la grosse majorité des contaminations se fait par voie sexuelle, elle peut également avoir lieu par voie sanguine (partage de matériel d’injection ou de sniff, transfusion dans un pays à mauvaise situation sanitaire) ou verticale, même si, là aussi, le phénomène est bien contrôlé dans notre pays.
12° De nouveau, tant qu’il n’y a pas de contact direct avec l’un des vecteurs de contamination, il n’y a pas de risque. Il suffit de suivre les règles d’hygiène, et parfois simplement de bon sens. Lorsqu’un professionnel estime avoir couru un risque, la plupart du temps dans le cadre d’une opération, de soins de plaies… il doit également demander à bénéficier d’un traitement post-exposition.
J’espère avoir répondu au mieux à vos questions mais si vous aviez besoin d’autres précisions, je suis également disponible par téléphone.
Bon travail,
Rudy

Publié par Dupont Mardi 14 mai 2013 11:38 Bonjour,j’aimerai savoir quels modes de transmission du sida existent-ils en prenant de la drogue? (cocaine) Par snif,en partageant la paille,est ce possible?

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 14 mai 2013 13:46
Bonjour Dupont,
le partage de matériel de prise de drogue en sniff ou en injection est bien un mode de transmission du VIH mais également de l’hépatite C.
La cocaïne dégrade en effet les cloisons nasales et il est fréquent qu’une certaine quantité de sang soit présente dans la paille. C’est la raison pour laquelle nous conseillons vivement à tous les consommateurs de ne pas prêter ou emprunter de matériel: ni paille, ni coupelle, filtre… Chacun doit avoir son matériel, idéalement à usage unique, se rincer convenablement les narines avec du sérum physiologique après la prise. Les associations de Réduction des Risques en milieu festif distribuent des kits de sniff ou des « roule ta paille » afin que chacun puisse consommer en limitant les risques liés aux produits psycho-actifs, que ceux-ci soient légaux ou pas.
D’autre part, ce type de consommation augmente le risque de relation sexuelle non protégée et/ou non désirée: la désinhibition, une conscience amoindrie sont des facteurs favorisants. L’idéal reste donc toujours de tester le produit en petite quantité afin de s’assurer des effets, de consommer en groupe avec une personne qui reste « clean », de faire attention les uns aux autres, d’éviter les mélanges et de s’hydrater en suffisance.
En effet, beaucoup de substances sont déshydratantes et provoquent le dessèchement des muqueuses sexuelles, ce qui augmente le risque d’irritation de ces muqueuses ou de rupture du préservatif si celui-ci est utilisé. Il faut donc employer du lubrifiant à base d’eau en quantité suffisante pour remédier à ce problème.
Enfin, la prise de certains produits favorise l’excitation sexuelle et peut donc prolonger les rapports, augmentant là aussi les risques d’irritations. D’autres produits, eux vont entraîner des difficultés d’érection, difficultés qui peuvent amener le préservatif à glisser.
Comme on le voit, les risques engendrés par une consommation excessive ou dans de mauvaises conditions sont nombreux mais aucun d’eux n’est inéluctable pour peu que l’on mette certaines stratégies en place.
Si vous souhaitez plus de détails, vous pouvez vous adresser à une association de RdR (modus Vivendi à Bruxelles, Safe Party à Charleroi, l’Espace Synapse à Mons) ou nous contacter par téléphone puisque nous intervenons également dans ce domaine.
Espérant avoir répondu à vos questions, je vous souhaite un agréable après-midi.
Rudy.

Publié par Charlie Samedi 11 mai 2013 11:46 Bonjour, j’ai vu une prostituée il n’y a pas longtemps (qui reçoit en appart,seulement après rtt)Elle a pratiquer une fellation sans préservatif,pas éjaculation buccale mis préservatif après pour relation vaginale. Y a t-il un risque de contamination??

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 13 mai 2013 10:45
Bonjour Charlie,
la fellation insertive est considérée comme étant très peu à risque pour la contamination au VIH. Qu’il y ait éjaculation ou pas ne change rien pour vous mais pour la partenaire. Rappelez-vous malgré tout que la fellation comporte un risque de transmission d’autres IST: syphilis, hépatite B, herpès génital, mais aussi chlamydia, gonorrhée et condylomes. C’est donc une pratique qu’il est plus prudent de protéger, comme tout acte impliquant une pénétration.
En cas de doute, n’hésitez pas à vous faire dépister pour les différentes IST énoncées ci-dessus.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une excellente journée.
Rudy

Publié par jeanjose Samedi 27 avril 2013 08:14 Bonjour, Tout d’abord merci beaucoup pour votre aide et votre travail.J’ai eu un massage en thailande. Au milieu du massage, la masseuse m a masturbé jusqu’à éjaculation puis elle a repris le massage. Elle a masturbé essentiellement ma verge mais aussi un peu mon gland et même au niveau de l’urètre. Mon gland et ma verge n avaient pas de coupures ou problèmes visibles. Il n’y a pas eu d’autre rapport, elle était habillée et je ne l’ai pas touché. J’ai regardé les paumes de ses mains à la fin du massage et il n ‘ y avait aucune trace de coupure ni de sang. Il n’ y avait aucune trace de sang non plus sur mon corps ou mon sexe. Toute fois, comme j’étais un peu ivre et endormi à ce moment là, je n’ai pas regardé quand elle a fait la masturbation, juste ressenti. Je n’ai pas regardé non plus le dos de ses mains, et j’ai peur; si elle avait une coupure sur le dos des mains (ou autours des ongles) qui aurait saigné et le sang serait venu sur mon gland et mon urètre. J’ai pensé que peut-être à cause de l’huile de massage en quantité, le sang aurait été dilué et donc n’a pas laissé de trace réelle et visible. Merci de me répondre s’il y a risque de m’inquiéter car je suis maintenant très inquiet depuis quinze jours. Je n’ai pas eu d’angine ni de ganglions ni de grippe pour l’instant, mais quelques dhiarrés ( possiblement du au changement de nourriture. ) merci beaucoup pour votre réponse précise et merci beaucoup pour tout le travail que vous faites.

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 29 avril 2013 10:31
Bonjour Jeanjose,
La situation que vous décrivez n’a réellement rien d’inquiétant: tant qu’il n’y a pas pénétration, les risques d’exposition au VIH sont extrêmement faibles. Je rappelle que le VIH étant anaérobie, il ne survit pas à l’air libre ni dans le sang sèché. Il faudrait donc, pour qu’il y ait risque, que la personne ait touché votre gland avec une plaie d’une certaine importance, ouverte et saignante, ce dont vous vous seriez rendu compte.
Etant donnés ces éléments, j’estime que vous pouvez vous tranquilliser, sachant que les diarrhées sont vraisemblablement dues au changement d’alimentation.
Nous restons néanmoins à votre disposition pour d’autres informations qui vous sembleraient nécessaires.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Dam Mercredi 17 avril 2013 17:17 Bonjour, j’ai pratiqué un 69 avec une masseuse il y a 5 jours. La fellation était protégée mais pas le cunni. La plupart de sa clientèle vient pour le massage. Elle m’a dit toujours utiliser un préservatif en cas de relation. Elle dit être en bonne santé et ‘tenir à sa vie’. Elle n’avait aucun signe particulier d’infections. Si j’ai bien compris, le risque pour le HIV est quasi nul mais pas pour les IST. Combien de temps faut-il attendre pour le dépistage des IST? J’aimerais faire ces tests dès que possible et de façon anonyme. Je suis en couple et je stresse, je culpabilise. Et combien de temps faut-il attendre pour le HIV? Merci de m’aider

Publié par Rudy Sida-IST Jeudi 18 avril 2013 10:24
Bonjour Dam,
comme vous le mentionnez, le risque de contamination au VIH par cunnilingus est quasi inexistant.
Par contre, il est effectivement présent pour l’hépatite B, la syphilis, la chlamydia, la gonorrhée, l’herpès génital et les condylomes.
S’il est vrai que la plupart des professionnel(le)s se protègent adéquatement, le fait de ne pas présenter de signes visibles d’infection ne signifie rien, la plupart de celles-ci pouvant être asymptomatiques.
En ce qui concerne les dépistages, il ne s’agit pas d’une procédure unique: certaines IST se recherchent par prise de sang, d’autres par analyse d’urine, frottis… Ces tests peuvent se faire 10 à 15 jours après la relation à risque, hormis le dépistage du VIH et de l’hépatite B qui ne peuvent se faire qu’après un minimum de 6 semaines. De plus, ces analyses, se faisant sur prescription d’un médecin, sont soumises à une facturation et ne sont donc pas anonymes.
Si vous souhaitez plus de précisions, je vous conseille de me joindre par téléphone au 071/ 925 410.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par gev Mardi 26 février 2013 21:47 Bonjour j’ai été voir une prostituée privée (belge) hier après-midi. La dame, 45 ans, très polie, sympa. Elle m’annonce que le rapport est protégé (même si je le souhaitais de toute façon). Bref, elle me fait une fellation protégée, et un rapport vaginal s’en suit; Le problème est qu’à la fin du rapport le préservatif s’est déchiré. Je me suis retiré et lui ait dit. Elle m’a dit qu’elle n’avait jamais eu ce problème, qu’elle était embêtée. Je me suis exclamé : « Tu n’es pas séropositive au moins? », elle me dit non. J’ai appelé info sida sur le champ. Il m’ont dit qu’il y a un risque, même faible et m’on conseillé d’éviter tout rapport non protégé avant 6 semaines et de faire un test. Ce que je vais faire. Ils m’ont parlé du post traitement mais m’ont indiqué qu’il n’était pas forcément nécessaire aux vus de mon témoignage. Ce matin, je rappelle la dame, elle me dit qu’elle a eu du mal à dormir car elle est en couple, à une fille et que ça l’angoissait cette histoire, comme moi… Je lui ai demandé à quand remontait son dernier test, elle m’a dit septembre, mais qu’elle avait fait des tests de salive entre temps. Elle a tout de même pris rendez-vous avec son médecin pour faire un test aussi en me disant « ne le prends pas mal, mais on ne se connait pas » Bien entendu, je ne l’ai pas mal pris car j’ai la même angoisse qu’elle. Qu’en dites-vous par rapport au post traitement? Je vais quand même faire le test dans 6 semaines mais dois-je arrêter de dormir d’ici là? Aux vus du comportement de la dame, je suis un peu rassuré je vous avoue Merci pour vos réponses, Gev

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 27 février 2013 11:23
Bonjour Gev,
la réponse d’info sida me semble juste: le traitement post-exposition est délivré en cas de risque majeur de contamination. Les prostituées sont considérées comme faisant partie d’un groupe à risque puisqu’elles ont plusieurs partenaires. Les comportements de protection peuvent, bien sûr, varier d’une personne à l’autre mais un grand nombre d’entre elles sont attentives à leur santé, se protègent et se font dépister. Le comportement que vous décrivez m’amène à penser que cette dame est effectivement attentive à elle.
S’il n’y a pas de facteurs de risques associés (présence d’une autre IST, antécédents de consommation de stupéfiants en sniff ou injection, personne provenant d’une région à haute prévalence) le risque est déjà plus réduit. Il n’est cependant pas totalement absent: si cette personne a eu un autre « accident » depuis son dernier test sanguin, on ne peut totalement exclure le fait qu’elle soit potentiellement infectée.
L’utilisation de tests salivaires peut éventuellement se révéler problématique, leur validité n’étant pas reconnue par tous. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à vous rendre dans un centre de référence sida pour y rencontrer un médecin qui décidera de l’opportunité de vous donner un traitement. Attention, ce traitement doit être initié au maximum 72 heures après la prise de risque!
Que le médecin estime que le traitement soit nécessaire ou pas, vous empêcher de dormir ne sert à rien: ce qui est fait est fait. Protégez l’ensemble de vos relations sexuelles et faites un test de dépistage dans 6 semaines afin de ne plus avoir de doutes
Il serait par contre intéressant de savoir pourquoi le préservatif s’est rompu afin d’éviter, à l’avenir, toute mauvaise surprise.
Je reste à votre disposition si vous avez d’autres questions et vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Gev Mercredi 27 février 2013 11:42 merci pour votre réponse rapide J’ai posé la question à la dame qui m’a dit qu’elle n’a jamais eu ce genre d’accident. D’où son embêtement car c’est la première fois qu’elle avait cet accident. Je vais donc faire un test dans 3 semaines et en refaire un dans 6. De son côté, elle m’a dit qu’elle ferait la même chose et qu’on échangerait nos résultats. Cordialement

Publié par gev Mercredi 27 février 2013 12:52 Je précise ceci : j’ai appelé la dame ce matin : elle m’a dit qu’elle n’était pas toxicomane (je l’ai vérifié hier car aucunes traces sur ces bras), qu’elle est en couple et qu’elle protège ses rapports pour ne pas se mettre en danger et également son compagnon (ce qui est logique) Elle a travaillé dans un bar à champagne qui lui imposait des contrôles (3 par ans) Vu que de mon côté il n’y a pas de problème (j’ai fait un test il y a 4 mois) et n’ai plus eu de rapports non protégés depuis, elle m’a dit qu’elle va en faire un demain et qu’on se rappelle pour avoir nos résultats (j’en ferai un dans 3 puis 6 semaines) Bien que la situation est angoissante, je suis un peu rassuré par rapport à son attitude professionnelle. Je verrai dans une semaine son test pour être déjà sûr à 90 %. Merci pour vos infos.

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 27 février 2013 14:42
Gev,
Au vu de l’ensemble des éléments, je pense effectivement que le risque d’une contamination est faible. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de multiplier les tests: un test à 3 semaines n’est indicatif que s’il est positif. Si les résultats de la personne sont négatifs, faites un contrôle à 6 semaines par acquit de conscience mais sans vous mettre martel en tête d’ici là.
Bien à Vous
Rudy

Publié par Bruno Dimanche 17 février 2013 21:35 Bonjour A moi de raconter ma mésaventure ! J’ai eu des rapports sexuels avec une femme dont je ne connais pas la sérologie. La relation était protégée (je portais un préservatif), mais j’avais une irritation due à des frottements dans l’entre-jambe. J’ai donc théoriquement pu mettre en contact ses sécrétions vaginales avec une plaie (pas de saignement, juste de la lymphe). En rentrant chez moi, je me suis lavé et ai également appliqué du désinfectant. Cette situation représente t-elle un risque ? Je ferai évidement les tests de dépistage mais en attendant je voulais avoir l’avis de gens plus éclairés que moi. Salutations !

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 18 février 2013 11:48
Bonjour Bruno,
Si l’on reste sur le plan purement théorique, on ne peut pas dire que le risque est totalement nul. Cependant, concrètement, il faudrait qu’un nombre de conditions soient réunies: la partenaire effectivement séropositive, avec une charge virale élevée, une irritation très importante, avec de la chair à vif, un contact prolongé entre les parties lésées et les secrétions vaginales…
Je ne pense donc pas qu’il y ait lieu de vous inquiéter outre mesure. Si vous souhaitez vous rassurer pleinement, faites, par acquis de conscience, un test de dépistage 6 semaines après la situation évoquée.
Par contre, sachez qu’il faut être prudent lorsqu’on lave des parties du corps qui sont déjà fragilisées: on risque parfois de faire pire que mieux.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une agréable journée.
Rudy

Publié par Bruno Lundi 18 février 2013 14:14 Merci pour votre réponse rapide! Il est bon de lire quelque chose de rassurant au vu de toutes les informations que l’on peut trouver sur le net dès qu’on se pose des questions sur le sida et ses modes de transmission. Par contre, j’aurais encore une question par rapport à votre réponse. Qu’entendre vous par charge virale? Cela voudrait-il dire qu’avec certains séropositifs les risques d’être contaminé seraient moins grand (en cas bien sur de relation à risque)? J’ai lu aussi pas mal d’infos qui disent que le sida n’est pas une maladie qui s’attrape si facilement que cela et qu’il y aurait plus de psychose sur les risques qu’autre chose… Qu’en pensez vous? Bonne après midi à vous également et merci pour votre disponibilité!

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 19 février 2013 09:29
Bonjour Bruno,
La charge virale est le nombre de copies du virus présentes dans un ml de sang. Cette charge varie en fonction du traitement pris par la personne infectée et d’une série de paramètres individuels.
Certaines personnes sous traitement peuvent avoir une charge virale dite « indétectable » (en-dessous de 50 copies /ml) et d’autres une charge de plus de 100 000 copies/ml. Il va de soi qu’au plus le nombre de copies est important, au plus le risque de transmission est élevé.
Certaines études démontrent qu’une personne séropositive ayant une charge virale indétectable depuis plus de 6 mois et n’ayant pas d’autre IST est très peu contaminante. Attention, cela ne signifie pas que le risque soit tout à fait nul!
Quant à la deuxième partie de votre question, je me dois de rester prudent et nuancé: il y a effectivement beaucoup d’informations fausses qui circulent sur les modes de transmission et qui engendrent des comportements d’angoisse ou de panique n’ayant pas lieu d’être.
Cependant, le VIH n’est, malheureusement, pas la seule IST et si cette infection n’est pas la plus répandue, elle n’est pas encore guérissable. C’est une des raisons pour laquelle nous insistons particulièrement sur celle-ci. Je rappellerai quelques chiffres pour terminer: en 2011, il y a eu 1177 personnes détectées positives au VIH. Cela signifie 3.2 par jour! Et il ne s’agit que des personnes ayant fait la démarche du test…
Espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par David Mercredi 13 février 2013 08:45 Bonjour, je m pose quelques questions sur les symptôme d’une primo-infection. J’avoue avoir lu beaucoup sur le net et ne comprends pas très bien quels si t les véritables symptômes. On parle d’état grippal, de fièvre, de diarrhée, de toux sèche, de sueurs nocturnes, de dépôts blanc sur la langue,… Est-ce que tout ces symptômes sont présent lors d’une primo infection ces symptômes sont ils tous présent ou bien peut on avoir 1 primo infection en ayant 1 seul de ces symptômes? Combien de temps dure ces symptômes? L’angine fait elle partie de ces symptômes (avoir une petite angine blanche sans fièvre et qui s’est soignée en 2

Publié par Rudy sida-IST Mercredi 13 février 2013 09:26
Bonjour David,
La question des symptômes est très délicate: ceux-ci ne sont en effet pas systématiques ou bien peuvent passer totalement inaperçus. De plus, comme ils sont extrêmement généraux, leur apparition éventuelle peut être due à une toute autre cause que l’infection au VIH (surtout en cette saison!). Leur durée est également variable: on parle en général de quelques jours.
La première question qu’il faut donc se poser c’est s’il y a eu un risque de contamination, auquel cas il faut faire un dépistage. S’il n’y a pas de risque avéré, une consultation chez un généraliste devrait permettre de découvrir l’origine du problème.
Je reste, de toute façon, à votre disposition et vous souhaite une bonne journée.
Rudy

Publié par Fagerone Mardi 12 février 2013 09:57 Bonjour, J’ai eu plusieurs relations sexuelles avec des prostituées. Toutes ont toujours été protégées et je n’ai jamais eu de rupture de préservatif. Par contre, avec certaines d’entre elle j’ai eu des relations bucco-sexuelles ( cunni). À aucun moment je n’ai ressenti de symptômes particulier (j’étais déjà bien éveillé aux risques et faisait bien attention après chaque relation), cependant je me pose tout de même la question de savoir s’il y a des possibilités que je sois atteint par le virus. Pourriez vous m’en dire plus et me rassurer ? Merci d’avance!

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 12 février 2013 13:36
Bonjour Fagerone,
Le cunnilingus n’est pas une pratique à risque en ce qui concerne le VIH. Par contre, le risque est bien présent pour l’hépatite B, la syphilis, l’herpès génital, la chlamydia, la gonorrhée et les condylomes.
Il vaut donc mieux, lorsque la partenaire est susceptible d’avoir des relations avec d’autres, protéger ce type de pratique avec un carré de latex (digue dentaire) ou un préservatif découpé.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une agréable après-midi.
Rudy

Publié par Steve-089 Dimanche 21 octobre 2012 02:50 Bonjour. J’ai flirté avec une fille avant d’apprendre qu’elle avait fait une fellation à un autre gars… Le mec m’a juré de ne pas avoir le sida mais je voudrais + d’infos svp

Publié par Steve-089 Dimanche 21 octobre 2012 14:43 Je précise que la fellation s’est passée 15-30min avant que j’embrasse la fille…

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 22 octobre 2012 09:46
Bonjour Steve,
la fellation est considérée comme une pratique à risque mineur en termes de transmission du VIH. Le risque que la fille avec laquelle vous avez flirté soit infectée est donc très réduit.
De plus, avant qu’une personne ne soit contaminante, il est nécessaire que le VIH soit présent dans son organisme depuis suffisamment longtemps que pour avoir eu le temps de se répliquer et de se diffuser.
En imaginant que le garçon à qui elle a pratiqué la fellation soit infecté, vous n’avez pas été en contact avec le sperme, celui-ci ayant été dégradé et dilué par la salive durant le laps de temps qui s’est écoulé entre les deux actes.
Vous pouvez donc être pleinement rassuré: vous n’avez couru aucun danger.
Je reste néanmoins à votre entière disposition si vous avez d’autres questions.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Steve-089 Lundi 22 octobre 2012 13:03 Je m’inquiétais car j’avais lu que le virus du sida pouvait rester contaminant pendant plusieurs heures et contaminer par une lésion à l’intérieur de la bouche…

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 22 octobre 2012 16:25
Steve,
Vous pouvez oublier vos inquiétudes: le VIH est un virus d’une grande fragilité une fois qu’il est en-dehors de l’organisme, il ne survit pas plus de quelques minutes.
S’il est exact qu’une lésion à l’intérieur de la bouche peut être une porte d’entrée, encore faut-il qu’il y ait contact direct entre un vecteur de transmission (sperme…) et la plaie.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Steve-089 Mardi 23 octobre 2012 02:02 Merci bcp pour toutes ces précisions au combien rassurantes. Quant aux autres IST, il n’y pas de risque nn plus ?

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 23 octobre 2012 10:40
Bonjour Steve,
Je pense que deux choses sont à discerner:
premièrement, le risque de la transmission d’une IST due à la fellation qui venait d’être pratiquée: ce risque est existant pour la fille dont vous parlez au niveau de l’hépatite B, de la syphilis ou de l’herpès génital;
deuxièmement, le risque d’une transmission « secondaire » via un baiser: le risque est, pour ainsi dire inexistant: seule l’hépatite peut se transmettre, rarement, via la salive mais il est nécessaire pour cela que la fille en question soit effectivement infectée depuis suffisamment longtemps que pour être contaminante.
Si vous n’avez pas eu d’autre contact avec elle, soyez tout à fait rassuré.
En vous souhaitant une bonne journée,
Rudy

Publié par Sam Mercredi 17 octobre 2012 11:34 Bonjour, J’ai eu un rapport avec une jeune fille rencontrée en soirée (je ne connais pas sont statut sérologique). Manque de chance et d’attention, le préservatif s’est déchiré. Je m’en suis rendu compte après 30 seconde +/-. Est-ce que sur base de ces deux éléments, je dois considérer avoir pris un risque? Merci,

Publié par Rudy Sida-IST

Bonjour Sam,
toute relation non protégée, même partiellement, avec un ou une partenaire dont on ne connaît pas le statut comporte un risque de contamination.
Il va de soi qu’au plus le contact est court, au moins le risque est grand mais il n’est cependant pas nul.
Si votre rapport date d’il y a moins de 72 heures, je vous suggère de prendre contact avec nous, dès que possible, à l’un des numéros suivants: 065/ 822 755 ou 071/ 925 414 afin que nous puissions évaluer avec vous l’opportunité d’un traitement post-exposition.
Si votre rapport est plus ancien, il vous faut prendre un rendez-vous pour un test de dépistage après 6 semaines.
D’ici là, il est évidemment impératif de continuer à protéger tous vos rapports, en vous interrogeant sur la cause de la rupture de préservatif pour éviter que cette situation ne se reproduise!
Restant à votre entière disposition, je vous souhaite une agréable fin de journée.
Rudy

Publié par ABDILLAH ALI MOUIGNE Dimanche 9 septembre 2012 11:13 Bonjour; j ai fait un rapport sexuelle protégé le 29 fevrier2012 mais lors du retrait j ai trouvé le préservatif par terre remplie de spermes;le 22 mai j ai eu le typhoïde et on m a prescrit beaucoup d antibiotiques durant deux semaines.le 19 juin j ai fait un examen hématologique et il y a les lymphocytes augmentés a 62 pour cent et les p.neutrophiles a diminué a 35 pour cent et les leucocytes 3;2g/l .le 22 juin j ai eu des douleurs abdominales avec une fièvre et une perte de 2kg jus qu au aujourd’hui la même consigne.peux je penser que ce sont des symptômes du primo infection?veuillez m aider car j ai beaucoup d angoisse.

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 10 septembre 2012 11:31
Bonjour Abdillah
Il semblerait qu’il y ait un problème dans l’adresse mail que vous nous avez communiqué, je ne peux donc vous répondre que via ce message.
La situation décrite n’est pas particulièrement indicative d’une contamination au VIH. Cependant, il vaut néanmoins mieux éclaircir les choses et savoir à quoi attribuer vos problèmes de santé. Je vous suggère de prendre rendez-vous chez un de nos infectiologues pour une consultation et un test de dépistage.
Vous pouvez téléphoner, en journée, au 071/ 922 306 (secrétariat des maladies infectieuses du CHU de Charleroi) ou nous appeler au 071/ 925 414 si vous souhaitez une autre adresse
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Sev Mardi 24 juillet 2012 23:40 Bonjour, Le MST peut il être détecter lorsque l’on fait une prise de sang normal à l’hôpital? Cordialement.

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 25 juillet 2012 09:11
Bonjour Sev,
le mode de dépistage est variable en fonction du type d’IST recherché: il peut s’agir d’une prise de sang, d’une analyse d’urine ou d’un frottis.
Ces analyses ne sont pas réalisées de façon systématique: la demande doit être faite spécifiquement, suite à des prises de risque ou à une symptomatologie évoquant éventuellement la présence de l’une ou l’autre de ces infections.
La meilleure chose à faire, si vous souhaitez être dépisté(e), est d’en parler avec l’équipe soignante.
Je vous souhaite une agréable journée et reste à votre disposition pour un éventuel complément d’informations.
Rudy

Publié par Herbert12 Lundi 23 juillet 2012 14:06 La fellation avec éjaculation buccale présente-t-elle le même risque pour le donneur et pour le receveur?

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 24 juillet 2012 09:33
Bonjour,
votre question est extrêmement pertinente: on a parfois tendance à oublier que la contamination concerne les deux partenaires de la relation et que la situation différe effectivement en fonction du rôle insertif ou réceptif. La personne réceptive est nettement plus exposée puisque les muqueuses buccales sont en contact avec le liquide séminal et le sperme du partenaire et que ceux-ci sont tous deux contaminants. La pesrsonne insertive a une surface de contact perméable plus réduite (le gland) ainsi qu’une exposition moindre aux fluides contaminants: présence éventuelle de sang dans la bouche du partenaire. Je rappelle en effet que la salive n’est pas contaminante.
Reprécisons malgré tout que risque moindre ne signifie aucunement risque nul et qu’il est toujours préférable d’utiliser un préservatif pour une fellation, qu’il y ait éjaculation ou pas.
Espérant avoir répondu à votre question, je vous souhaite une bonne journée,
Rudy

Publié par herbert12 Mardi 24 juillet 2012 11:39 Merci pour votre réponse… Ma partenaire s’était au préalable brossé les dents, ce qui est susceptible de faire saigner les gencives.. Une si faible quantité de sang est-elle susceptible de me contaminer? Le gland est-il 100% perméable ou doit-il comporter une coupure, lésion afin de servir de porte d’entrée aux IST/SIDA ? je pose toutes ses questions car je suis certain d’être sain (test il y a 2 mois)…

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 24 juillet 2012 14:43
A Herbert,
comme dit dans ma réponse précédente, nous allons distinguer les deux situations.
Pour votre partenaire: le fait de se brosser les dents juste avant ou juste après une fellation augmente le risque de transmission puisque les gencives peuvent être irritées ou blessées.
Pour vous: la quantité de sang présente dans la bouche après un brossage des dents normal n’est, en général, pas très importante. De plus, ce sang est dilué dans la salive, ce qui ne favorise pas la transmission.
Cependant, le gland est, en effet, perméable au VIH, comme toute muqueuse, sans qu’une plaie ou lésion ne soit nécessaire. Cette perméabilité étant moindre chez un homme circoncis.
Le brossage des dents augmente donc le risque pour les deux personnes mais de façon plus importante pour le partenaire réceptif que pour le partenaire insertif.
Quant à votre certitude d’être sain, elle n’est valable que si vous n’avez eu aucun rapport non protégé depuis votre test!
Pour terminer: n’oublions pas que le VIH n’est pas la seule infection sexuellement transmissible et que le préservatif offre une bonne protection de façon générale…
Bien à Vous,
Rudy

Publié par alex Mardi 19 juin 2012 15:31 Bonjour rudy voila mon raport a risque date du 9mars le dernier test et de mardi passer negatif vih et negatif hepatite c et b est ce que maintenant je peux etre rassur et merci

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 19 juin 2012 15:59
Bonjour Alex,
le test ayant été fait un peu plus de 12 semaines après le rapport qui vous a inquiété, le résultat de celui-ci est donc définitif, aussi bien pour le VIH que pour les hépatites. Vous pouvez être tout à fait tranquille.
Une petite précision cependant: l’hépatite C n’est que (très) rarement sexuellement transmissible; il faut, en effet, qu’il y ait un contact sanguin: rapport vaginal durant les règles ou rapport entraînant des lésions. Ceci étant dit, le préservatif offre également une excellente protection contre ces infections…
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Luc Lundi 11 juin 2012 16:41 Bonjour, J’entends parler de test de 4ème génération plus rapide et tout autant fiables, le pratiquez-vous et si non, savez-vous s’il existe ailleurs en Belgique? Question peut-être idiote mais le délai de 10 semaines est il également valable pour des pratiques « moins à risque »? Merci

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 12 juin 2012 12:07
Bonjour Luc,
Le test de 4ème génération existe depuis plusieurs années. Sans connaître les pratiques de tous les centres de dépistage, il est peu probable que des tests plus anciens soient encore utilisés. En ce qui concerne le délai pour les pratiques à risque « limité », votre question est loin d’être idiote et la réponse un peu délicate: si le risque est faible, on pourrait, assez logiquement, estimer que le résultat d’un test effectué dans un délai raisonnable est définitif. Cependant, il ne faut pas oublier que d’autres éléments sont à prendre en compte: un rapport à risque « limité » avec un partenaire infecté à la charge virale non indétectable devient un rapport à haut risque. Comme les personnes qui nous contactent pour un test de dépistage connaissent rarement le statut sérologique de leur partenaire, il convient d’être extrêmement prudent.
Une fois encore, toutes les situations diffèrent et il est très difficile de donner des réponses qui soient générales. Dans le sujet qui nous préoccupe, j’estime que c’est le principe de précaution maximale qui doit prévaloir.
J’espère avoir répondu à votre question et reste à votre disposition dans le cas contraire.
Rudy

Publié par Luc Mercredi 13 juin 2012 11:36 Bonjour Rudy, Je vous remercie de votre réponse. J’ai pris un risque (préliminaires non-protégés mais rapport bien sauf que le préservatif s’est déchiré – je m’en suis rendu compte tout de suite-) fin avril (le 18 ou 19) avec une personne dont je ne connais pas le statut sérologique mais qui est très « frivole ». Depuis, je doute pas mal et je cherche à être fixé le plus tôt possible… Dois-je attendre 10 semaines ou 12? En gros, dans quel cas peut-on réduire le délai? Merci de votre réponse.

Publié par Rudy Sida-IST Mercredi 13 juin 2012 14:30
Bonjour Luc,
Les préliminaires ne sont, en principe, pas à risque. Il s’agit cependant d’une notion relative dont chacun(e) a sa propre conception. Tant qu’il n’y a pas de contacts entre les sexes des partenaires, ni de contacts oro-génitaux: pas de problème. Dans le cas contraire, il s’agit de pratiques à risque « limité » que nous avions déjà évoquées.
Si vous vous êtes immédiatement rendu compte de la déchirure du préservatif, et que vous avez interrompu le rapport, vous avez également réduit les risques.
Compte tenu de tout cela, si vous faites un test à partir du 27 juin et que le résultat de celui-ci est négatif, vous pouvez être pleinement rassuré.
Par contre, il serait intéressant de savoir pourquoi le préservatif s’est rompu: cela peut permettre d’éviter une nouvelle rupture…
D’autre part, sachez que, dans ce type de situation, vous avez la possibilité de demander à bénéficier d’un traitement d’urgence (TPE). Je vous renvoie aux informations le concernant situées sur la page d’accueil et sur la page « risques » de ce site.
Bien à Vous,
Rudy

Publié par Alex Dimanche 1 avril 2012 18:14 Bonjour Voilà la nuit du 08 au 09 Mars 2012 j’ai eu une relation sexuelle avec une professionnelle seulement j’ai pas verifié a la fin si le preservatif était en bonne état elle la retiré. Ma question est-ce possible de faire des symptomes ceux qui me concerne sont transpiration nocturne ganglions nuque et gorge joue intérieur petit bouton pour la bouche j’ai consulté le medecin ma dit que c’était un LICHEN PLAN et aussi diarhée sur ce site le symptomes comme sa sont ceux du prochain stade Vous pouvez m aidez car depuis je dors pas je mange casi plus en plus je culpabilise à mort merci de m aidez

Publié par alex Dimanche 1 avril 2012 18:16 Ah oui j avait oublier depuis les symptomes apres 3 semaines j’ai fais une prise de sang avec HIV/Sida le test était négatif cella est suffisant ou pas et quelle fiabilité en pourcentage sur 3 semain merci

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 avril 2012 15:58
Bonjour Alex,
Je pense que vous pouvez vous rassurer: si le préservatif avait eu un problème, la personne avec qui vous étiez vous l’aurait sans nul doute signalé, ne serait-ce que pour sa protection à elle. Ainsi que vous l’avez probablement lu sur le site, les symptômes décrits sont des symptômes assez généraux, non systématiques, et pouvant apparaître dans beaucoup de situations non liées au VIH. Quant au test que vous avez fait, il indique de toute façon que vous n’étiez pas infecté auparavant, ce qui est en soi une bonne chose. Comme votre relation du début du mois de mars était protégée, il n’y a pas de raison que les choses aient changé. Ne vous mettez donc pas martel en tête, continuez à vous protéger et prenez un rendez-vous aux environs de la mi-mai afin d’être pleinement rassuré.

Publié par alex Dimanche 29 avril 2012 17:50 IMPORTANT: par apport au test un test de 4 éme génération et fiable a 6 semaines a 100% confirmé par mon medecin traitant qui sur ma demande à sonner au laboratoire qui a confirmé que le test de 4 émé génération et fiable a 14 jours donc a 6 semaines et plus que fiable je rajoute que la discution au telephone était sur haut parleur donc j ai entendu la confirmation donc désolé MR Rudy évité de faire peur les gens MERCI

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 30 avril 2012 14:53
Bonjour Alex,
La question de la fiabilité (nous devrions d’ailleurs parler de sensibilité) des tests est souvent sujette à polémique. Même si cette sensibilité est extrêmement élevée à 6 semaines, les infectiologues ne garantissent pas que TOUTES les infections seront détectées à ce délai et, dès lors, une confirmation s’avère nécessaire. Cette confirmation, nous le savons d’expérience, n’est que rarement demandée. Il ne s’agit donc pas de faire peur (je n’en vois pas l’intérêt) mais de permettre aux personnes qui nous contactent d’avoir une certitude ABSOLUE, une fois pour toutes, quant à leur état de santé. Le délai de trois mois nous garantit cette certitude. Il est vrai que nous pouvons raccourcir ce délai à 10, voire 8 semaines, en fonction du risque encouru. Dans un souci de cohérence, et parce qu’on ne nous dit pas toujours tout 😉 nous continuons à nous baser sur les 12 semaines.
Concernant la peur, si nous parlons de la situation postée le 01 avril et de la réponse apportée le 02, je pensais avoir été rassurant quant au risque encouru. Si cela n’a pas été le cas, je m’en excuse et reste, de toute façon, à votre disposition pour répondre à d’autres questions ou apporter d’autres précisions.
Bien à vous,
Rudy

Publié par François Jeudi 19 avril 2012 10:26 Bonjour, J’ai pris un risque (qui sur base de ce que je viens de lire n’est pas un risque majeur) et je souhaiterais être fixé le plus rapidement possible. J’ai vu qu’ici, on parle de 3 mois d’attente alors qu’en France il est question de 6 semaines. Pensez-vous qu’il soit possible et intéressant d’aller faire un test à 6 semaines à Lille (par ex.) et de faire un test de confirmation à Charleroi par la suite au bout de 3 mois? Ou bien est-il simplement envisageable de faire un test à mi-parcours? Je sais, c’est peut-être inutile mais le doute est intenable… Merci de votre réponse

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 20 avril 2012 16:00
Bonjour François,
Je sais qu’il est difficile d’attendre avant de faire le test, 3 mois semblent parfois interminables. Ne connaissant pas parfaitement les tests pratiqués en France, il ne m’est pas simple de répondre à votre question. Si Lille vous garantit une fiabilité suffisante au bout de 6 semaines, il n’est alors pas nécesaire de refaire le test chez nous. Si le test pratiqué demande une confirmation à 12 semaines, cela vous laisse finalement dans l’expectative et donc, ce premier test est-il vraiment utile?
Peut-être serait-il intéressant que vous nous téléphoniez afin que nous puissions faire ensemble l’évaluation du risque et vous aiguiller au mieux.
Dans l’intervalle, pensez à vous protéger, cela permet aussi d’éviter des situations de stress dont je pense que vous vous seriez bien passé…

Publié par alain Jeudi 19 avril 2012 00:03 bonjour je suis gay et séropositif depuis 2008; atualmenten déjà prendre mes médicaments à 6 mois, je suis en bonne santé, je me demandais si vous les gars savent l’aquipe Erasme, d’une adresse de site Web et je me retrouve avec des gens qui sont séropositifs, me manque aussi les gens à parler et même une relation sérieuse, besoin de laisser un peu de mélancolie et, devinez quoi l’isolement fait plus de mal à une personne qui decobri VIH ou le SIDA et la alquem solitude et l’isolement d’entre vous savent que quelques-uns adresse Internet, c’est moi. merci

Publié par Rudy Sida-IST Vendredi 20 avril 2012 15:46
Bonjour Alain
Les groupes de parole ne sont pas très nombreux chez nous, mais nous ne les connaissons pas tous. Le mieux est de vous renseigner auprès de la plate-forme Prévention sida (02/ 733 72 99) ou d’envoyer un mail au Grecos : grecos@preventionsida.org qui travaille avec les personnes séropositives. Il existe également des possibilités du côté de Liège, vous pouvez prendre les renseignements auprès de SIDA SOL asbl. Rue de Pitteurs, 18 4020 Liège. Tél. 04/3669610. Fax 04/2427715. info@sidasol.be.
La seule adresse internet pour l’instant en ma possession est la suivante : www.positivdate.com
Si ces renseignements ne correspondent pas entièrement à vos attentes, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone.
Bien à Vous

Publié par Nico6000 Lundi 16 avril 2012 11:53 Bonjour, Dans la nuit du 13 au 14 avril, j’ai eu un rapport (fellation non protégée) avec une prostituée de rue. J’aurais aimé connaitre les risques encourus ainsi que les délais d’attente pour un dépistage (3 semaines ou 3 mois). J’angoisse énormément et culpabilise tout autant… D’avance un grand merci.

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 16 avril 2012 15:12
Bonjour Nico
La première chose me venant à l’esprit est : » ON NE NEGOCIE PAS LE PORT DU PRESERVATIF », quels que soient les arguments invoqués. Dites-vous que ce qu’une personne accepte avec vous, elle l’accepte également avec d’autres…
Il est toujours très difficile d’évaluer le risque encouru avec précision puisqu’une multitude de facteurs entre en ligne de compte. Cependant, tout le monde s’accorde à dire que la fellation insertive non protégée n’est pas un risque majeur en terme d’infection au VIH. Cela ne signifie pas pour autant que ce risque soit nul, il est donc nécessaire de se protéger, comme pour n’importe quel acte impliquant une pénétration (d’autant que d’autres IST se transmettent, beaucoup plus aisément que le VIH, lors de ce type de rapports).
Le délai d’attente, lui, est de 12 semaines pour une fiabilité à 100%. Durant cette période, il n’est pas utile de vous angoisser ni de culpabiliser mais de PROTEGER L’ENSEMBLE DE VOS RELATIONS SEXUELLES jusqu’à l’obtention des résultats du test.
Restant à votre disposition, je vous souhaite une bonne après-midi.

Publié par Nico Lundi 16 avril 2012 17:30 Je vous remercie de votre réponse et je vous assure que je mesure (malheureusement aujourd’hui seulement), les risques encourus. Pourriez-vous m indiquer si, en termes d’ist, il est opportun de réaliser des tests dès maintenant? Merci et bonne fin de journée.

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 17 avril 2012 13:14
Bonjour Nico,
les tests de dépistage de la plupart des IST peuvent se faire sans délai, hormis le VIH et l’hépatite. La forme de ceux-ci est variable en fonction de ce que l’on cherche: prélèvement urinaire, frottis, prise de sang…
Bonne journée.

Publié par soul Vendredi 30 mars 2012 12:42 j ai eu une infection urinaire mais j ignore comment et ca m inquiete beaucoup,j voudrais savoir si les uretrites ont un rapport avec le sida si c est un facteur favorisant parcque j ai peur aussi de faire un deoistage HIV

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 avril 2012 15:36
Bonjour Soul,
les urétrites sont un symptôme courant de plusieurs IST, sans qu’il n’y ait forcément un lien avec une infection au VIH. Il est donc nécessaire de consulter pour savoir à quoi elle peut être due.
Concernant la peur du dépistage, il ne faut pas oublier que le test est le seul moyen de savoir si l’on est éventuellement infecté et donc le seul moyen de se soigner le cas échéant. C’est également la seule possibilité de limiter les risques de transmission à d’autres personnes. Si vous avez eu des prises de risque dans le passé, je ne peux que vous suggérer de prendre rendez-vous et de protéger l’ensemble de vos relations tant qu’il ya un doute sur votre statut ou celui de votre partenaire.

Publié par Dan Jeudi 29 mars 2012 12:36 Bonjour, J’ai eu il y a peu une relation protégée avec une dame dont je ne connais pas la sérologie. Par contre j’ai pratiqué un cunnilingus (non protégé). J’ai souvent, uniquement lorsque je me brosse les dents des petites pertes de sang (gengivites). Le risque de contamination est-il présent pour moi? Si oui, ce risque-est-il élevé? Je vous remercie

Publié par Rudy Sida-IST Lundi 2 avril 2012 15:17
Bonjour Dan,
Le cunnilingus non protégé est effectivement une relation potentiellement contaminante. Même si l’on peut considérer qu’il ne s’agit pas d’un risque majeur, celui-ci est assez difficile à évaluer puisqu’il dépend d’une série de facteurs propres à chaque situation (la présence de plaies au niveau buccal peut être un élément favorisant les infections).
Je vous conseille donc de prendre rendez-vous pour faire un test de dépistage, 10 à 12 semaines après votre relation.
Dans l’intervalle, continuez à vous protéger (pour le cunnilingus vous pouvez utiliser un carré de latex ou un préservatif découpé).

Publié par alin Lundi 19 mars 2012 13:40 . bomjour, je suis un homme, heterosexuel, mais parfois j’ai des rappolts sexuels avec des hommes, ce moi que subit, je suis le passif, parfois sans preservatif, et ca fait un moment je constate des boutons dans mon anus, je demande la qualification de ces boutons comment les soignes, quels risques je cours pour ce genre de pratique, et quel conseil vous me donner pour suivre ma sexualite sans probleme, je vous informe que parfois on fait tout , la penetration anal, la fellation et le baiser noir, , merci pour votre disponibilite,

Publié par Rudy Sida-IST Mardi 20 mars 2012 14:57
Bonjour Alin,
Concernant les boutons, il est assez difficile de répondre avec précision sans examen clinique. Néanmoins, il pourrait s’agir de condylomes (ou crêtes de coq) dus à un papillomavirus. Les soins dépendent du type, du nombre et de la taille des « boutons ». Il est donc absolument nécessaire de voir un médecin afin de poser un diagnostic précis.
En terme de risques, si la fellation et le « baiser noir » ne sont pas les plus dangereux pour l’infection au VIH, ces pratiques sont malgré tout contaminantes. De plus, ce sont également des modes de contamination pour nombre d’autres infections sexuellement transmissibles (herpès, HPV, « chaude-pisse », syphilis…)
LA PENETRATION ANALE SANS PRESERVATIF EST LA RELATION A PLUS HAUT RISQUE POUR LA TRANSMISSION DU VIH!!! Il est donc impératif de la pratiquer avec un préservatif adapté (pas trop fin) et du lubrifiant à base d’eau en suffisance.
Pour résumer: l’ensemble de ces relations doivent être protégées pour rester sain, surtout si les partenaires sont occasionnels et peu connus.
En dernier conseil: je ne sais pas à quand remonte votre dernier dépistage mais je pense qu’il pourrait être utile d’en faire un sans trop tarder, puis trois mois après avoir cessé toute relation non protégée. N’oubliez pas qu’être contaminé par une IST, c’est aussi être contaminant.
Nous restons en tout cas à votre disposition, via le site ou par téléphone si vous avez d’autres questions.
P.S. pour le « baiser noir », vous pouvez utiliser un carré de latex ou un préservatif découpé!